S’IL fait ça, franchement LOURDEZ-LE !

Bon, on ne va pas tortiller des heures, il y a clairement des attitudes qui sont fumeuses et méritent un grand coup de pelle dans la face.

Alors, comme malheureusement tout ne se règle pas avec un coup de pelle, il faut parfois mettre un terme clair et radical à une relation pourrie…

Allez courage, envoyez-nous paitre ce gros bougre.

1. Evasif comme un poulpe muet

C’est pas qu’il n’est pas bavard, c’est qu’il est carrément TROP mystérieux. Chaque sortie qu’il fait sans vous semble être une partie folle avec la CIA tant il ne dévoile pas un détail de sa soirée.

Le problème, c’est qu’au bout d’un moment, on se sent carrément exclu, voire trompée. S’il n’est pas capable d’être un peu plus clair, voire de vous convier de temps à autres à sa vie, il faut se poser des questions. Vous n’avez pas à vous ruiner le bide et à vous creuser des ulcères chaque fois qu’il vous laisse en plan.

2. Menteur comme une hyène

Alors là désolée mais non non et non ! En plus d’esquiver les conversations malaisées, il vous ment ? Au lieu de vous dire qu’il était avec Caroline, il vous a dit que c’était Julien ; il a malencontreusement oublié de vous dire que son ex était à la soirée et il s’énerve comme un fou quand vous lui dites que c’est un gros mytho… ?

Mauvais signe, il n’est pas franc du collier, ce sera un enfer à supporter.

3. Charmeur comme un paon

Présence d’une fille ? Il devient un vrai coq qui roucoule. Œillade, sourire, petite blague… Il se transforme en séducteur célibataire et très con à chaque fois.

Franchement, il y a de grosses limites. Ce n’est pas parce qu’il est plein de testostérone qu’il ne peut pas calmer ses ardeurs, pire, si vous êtes dans sa vie, il ne devrait pas avoir à considérer comme un « possible » chaque nana qu’il croise.

4. Goujat comme un sanglier

Combien de fois par jour vous dites-vous : « Putain l’enfoiré. » Il n’arrête pas de vous rabaisser, de vous parler comme si vous étiez un chien pourri, de diriger tout, de râler tout le temps…

Eh oh ça va oui ? Vous n’allez pas vous trainer vingt ans Tatie Danielle ?! Vous méritez de la gentillesse, de la douceur, de l’admiration et du bonheur. Alors ça dégage le gros goujat.

5. Egoïste comme un paresseux

Bon bah c’est simple, vous vous demandez parfois si vous êtes seule ou accompagnée tant il ne vous calcule pas. Il fait ses courses, invite ses potes, a ses horaires et ne vous tient que vaguement au courant du fait que ce week-end, il n’est pas là.

Si vous vous voulez avoir un amoureux par intermittence, why not. Mais bon, si vous vous sentez coincée dans un couple qui n’avance pas et ne vous satisfait pas… Coup de pelle. Euh non, barrez-vous, le coup de pelle est un peu violent (en plus il faudrait que vous arriviez à le croiser).

6. Mou comme un concombre de mer

Vous le regardez comater dans votre canapé en fumant et en matant ses jeux vidéo et vous vous dites : « Merde, j’avais quand même d’autres projets côté Prince Charmant… »

Bon, soit vous arrivez à le foutre au sport, à le faire sortir de sa console, à le faire aspirer plus que le minimum vital d’oxygène et à le nourrir d’autre chose que de viande enfermée dans du pain mou… Soit, vous lui dites que vous n’avez pas tout de suite envie de vivre avec un adolescent en crise et que, vraiment, il est gentil, mais qu’il va falloir qu’il se bouge un peu plus s’il veut un jour toucher au doux moment de couplerie…

 

Allez, « Envole-moiiiii, envole-moiiiiii, loin de cette fatalité qui colle à ma peau ! »

Crédit Photo / Pinterest