Ces PHRASES que votre BOSS va vous sortir à la RENTRÉE #Courage

Bon vous n’allez pas y couper… Elle est rentrée de vacances, n’a pas eu sa dose de petits coups de pression et réu hyper urgentes donc a envie d’en découdre avec l’open space comme jamais.

Nouveautés, idées du siècle et autres remaniements vont tous y passer. Oui ça va être chiant et long mais ne vous inquiétez pas, ça ne va pas trop durer…

Préparez-vous à la tornade de…

1. Briefing, briefing, briefing

« Je te fais un brief et on se cale une réu pour en parler et caler le process. »

Non mais sérieusement ? Puisque vous avez le brief, vous devriez vous débrouiller… Mais sa soif de réunionite intense a besoin d’être étanchée. Donc vous allez recevoir un mail pour dire que vous allez recevoir un brief, un brief, un mail pour caler une réunion, une réunion, un mail récap’ de la réunion pour redire ce qui était déjà dit dans le brief. Soit, trois jours de perdu.

2. Call dans dix minutes, DIX !

Parce que « Passer un coup de fil » ou « appeler » c’est tellement cheap, vous allez vous reprendre une salve de « Pas le temps là j’ai un call ».

Car le call n’est pas un appel comme les autres, c’est un appel qui a des airs de réunion de ministres : salle de réunion, carnet, crayon, isolement, pause travaillée et acquiescement de la tête très sérieux.

En vrai, elle fera des bonhommes bâton sur son carnet, fera des exercices pour muscler son périnée et dira « Oui » à un futur potentiel client qui ne deviendra jamais un vrai client. Ils se feront du gringue pendant 45 minutes pour rien, juste pour se rappeler, chacun de leur côté, qu’ils ont vraiment un taf de ouf et que c’est top de ne rien glander et de faire croire aux autres qu’on a un call hyyyyper important. 

3. Le process à caler

Chaque micro tâche, tableau Excel ou dossier à ranger dans le placard devra être entrepris APRES avoir calé le process.

La boss voudra fixer une procédure pour tout et n’importe quoi histoire de se donner l’impression d’avoir bien cravacher et bien gérer la boîte. Non mais non en fait, à un moment, faire un graphique pour préparer la commande de capsule Nespresso, c’est peut-être un peu abusif ?

4. Copinage outrancier  

Elle a lu trois pauvres bouquins sur le management et veut absolument être « corporate ».

Alors elle vient poser une demi fesse sur le coin de votre bureau et vous raconte ses vacances. « C’était top, on a eu chaud, ohlalala ce qu’on a eu chaud ! Regarde mon bronzage, c’est dingue, je suis black ! »

Ouais, sauf que vous vous êtes blanche comme un U parce que vous avez juste pu poser deux jours en Normandie…

5. Congé interdit

Par contre elle viendra un peu plus colère, claquant du talon et bougeant ses cheveux raides : « Dis-moi pour les congés de décembre. Il faut qu’il y ait quelqu’un jusqu’au 23 du coup ce que je te propose, c’est que tu prennes plutôt tes vacances en février… Parce que tu comprends tu es la seule à ne pas avoir d’enfants. »

6. Remaniement inutile

Elle a noté plein de trucs dans plein de petits carnets et veut absolument changer les choses.

Comme sa nouvelle détox et son régime graines, il faut qu’elle « bouge les lignes ».

Ça sent les réunions, les mails flippants, les nouveaux projets bizarres lancés, tout ça pour revenir dans deux mois au même point.

 

Allez courage, ça va se calmer !

Crédit Photo / Pinterest