Leçon de Charmant : le TOUCHE-TOUCHE MASCULIN, mode d'emploi #ouiouioui

Charmant, on aime bien s'occuper de son petit oiseau, parfois…

Alors, on lui a demandé ce qu’il préférait, tout bêtement !

Et voici ce qu’il nous a révélé...

1. L’approche tout en subtilité

Non, on ne se jette pas dessus comme un gros bourrin, façon « je vais te régler ton affaire, mon coco ». On commence tout en douceur, avec une approche tactile sans équivoque mais qui ne fait que passer à côté de l’objet de votre attention, histoire d’attiser un peu le zozo… Une léchouille de torse par-ci, un effleurement du cuissot par-là…

C’est bon, vous le tenez !

2. On s’y prend avec tact et doigté

Une fois la bête prise en main, on s’autorise quelques mouvements rapides, avant de calmer le jeu, sinon gare à l’explosion précoce… On apprivoise le joujou, on le cajole en douceur, on lui fait des mamours, et on le laisse monter, crescendo.

3. L’accélération surprise

Histoire de faire durer un peu le plaisir, on peut impulser un petit mouvement d’accélération tout en surprise, mais attention, on stoppe net si on ne veut pas que zozo vienne trop tôt !

D’après Charmant, c’est juste ce qu’il faut pour que le plaisir monte et monte et Oh ! Vlan.

4. L’exploration

Les petites copines de l’oiseau en question, elles aiment bien aussi être approchées, toujours en douceur. Quelques caresses appuyées, sans trop s’attarder, c’est ultra-sensible ces petites choses...

5. Le petit truc anti-éjaculation précoce

Histoire de retarder le moment de l’extase, une petite technique qui a fait ses preuves : on serre doucement la base du pénis, et hop, la pression retombe, et on peut continuer en toute tranquillité.

6. L’arme fatale

Si on se sent d’attaque, on peut se servir d’une arme secrète, si zozo le veut bien… Caresser sa prostate ! A dégainer vers la fin, parce que là c’est le jackpot assuré…

Crédit photo / Pinterest