Comment ASSOMMER un COLLÈGUE d’un coup sec ?

Franchement, c’est la rentrée, tout le monde fait chier, les pigeons sont encore plus relou que l’année dernière et vos collègues semblent tout droit sortis d’un mauvais film de zombie.

C’est insupportable, vous avez envie de retourner à la plage, de foutre la tête dans le sable et de ne plus jamais ressortir de là.

Mais comme ‘faut payer le loyer, et les courses au Monop’ qui coûtent trois fois le prix des marchés de province, on va quand même aller travailler… Et aussi pour s’acheter des chaussures.

On applique donc ces petites astuces pour éloigner au plus vite n’importe quel nuisible qui tenterait de nous faire sortir de notre bulle.

1. La tasse de café sauveuse

Philou approche avec sa grosse demande bien lourde et son gros dossier bien chiant ? « Ah désolée je partais me faire un café, je passe dans cinq minutes. » Et oubliez-le. Il aura bien su se débrouiller tout seul.

2. Le silence gênant

« Ah tiens dis toi, saluuuuut, alors les vacances !? Oh dis, moi je suis partie avec mes p’tits loups et la famille, et à un moment, Jordan a pris le filet à crevettes et se l’ait mis sur la tête pensant que c’était un parasol ! On a ri mais on a ri ! »

Souriez bouche fermée d’un air entendu. Ce silence sera tellement frustrant que Monique ira montrer ses marques de maillot de bain ailleurs.

3. Les horaires décalés

Faites tout en décalé et vous aurez la paix. « Ah ? Il est midi trente… Cantine ! » Cris Philou. Répondez que non déso, vous avez un truc trop urgent à finir et mangez une demi-heure après-peinarde, sans personne.

Pareil pour la pause café : « Tu ‘iens on descend ? » Ah mince Philippe, je viens d’en prendre un, dommage !

[SAUT_PAGE] 

4. L’armada de plantes

Revenez un jour les mains chargées de belles plantes, on vous trouvera trop cool de décorer votre bureau.

Sauf que vous allez surtout vous constituer une petite jungle autour de votre clavier qui vous laissera totalement en paix.

5. Le beauf dragueur

Alors ça y est, lui est de retour avec ses gros sabots et ses grosses vannes de beauf pour tenter de séduire tout ce qui porte un soutien-gorge.

On vous dirait bien de ne pas porter de soutien-gorge pour voir si son radar « Filles en vue » se calme, mais on a un doute…

Alors, devenez absolument cinglante. Le bon gros mâle comme il se plait à se voir ne supporte pas d’être rabaissé à la petite chose fragile qu’il est en vérité. N’hésitez surtout pas, alors qu’il débarque devant votre table de collègues à lancer un : « Oh attention à toi tu as pris un petit coup de soleil sur le nez. Biafine ce soir hein ? », « Tu feras attention on voit ta chaussette. »

Il mettra alors une distance de quatorze mètres entre vous et lui.

6. La boss flippante

Rentrée de vacances encore plus flippante qu’à son départ, elle pense remodeler tout le système, revoir les prio, recadrer l’ensemble, redynamiser les équipes. Bref, elle veut brasser de l’air pendant deux mois pour finalement retourner aux habitudes de jadis qui ne marchaient pas si mal.

Ça donne une tempête qui vous surcharge de tâche aussi chelous que chronophages. « Vous allez vous charger d’organiser une grande tombola hein ? Fin de semaine on fait ça ! Ça va être fun ! »

Donc pour subir le moins possible ses idées farfelues et ses expressions ringardes, enfouissez-vous dans votre job, envoyez-lui mails et comptes-rendus aux petits oignons avec mise en page, explications, captures d’écran, rappel de rendez-vous importants pour qu’elle voit à quel point vous bossez dur.

Du coup, vous pourrez gentiment lui glisser : « Ah mince Veronique on a le dossier compta en cours, ça va peut-être être complexe de gérer les deux ? » Elle se dira : « Ah oui oui, c’est vrai la compta mais oui c’est plus important ! » et vous passerez à côté de l’organisation « Grand weekend barbecue de la boîte. »

 

LP. 

Crédit photo / Pinterest