6 ATTITUDES de PARISIENNE pour avoir plus de PANACHE

La panache, la gouaille, l’allure… Pas mal d’aspects qui semblent coller à « La Parisienne » parce qu’elle a ce je ne sais quoi qui gravite autour d’elle telle une bande de petits papillons aux ailes en forme de croissants et aux antennes de cigarettes…

Le style de la Parisienne, celle qu’on croise dans le Marais accoudée à une terrasse, un journal à la main et un verre de vin dans l’autre, c’est avoir le jean parfait et vieilli à souhait, le t-shirt mou mais bien repassé et la chaussure confortable du début à la fin de la journée.

Less is more. Mais less is toujours joli.

1. Elle ne s’encombre pas

On ne verra jamais la parigote engoncée dans un chemisier trop moulant, une jupe crayon fendue et des talons hauts lamés.

Non, elle ne s’encombre pas et veut se sentir bien, se sentir elle, dans n’importe quelle circonstance. C’est pourquoi elle optera pour un jean bien confort, une paire de boots ou de basket (bien griffées) et un haut confortable, soigné d’un collier gri-gri et de bagues chinées chez un petit créateur peu connu.

2. Elle vit dans un sac

C’est bien simple, son secret pour être à l’aise partout, c’est d’emporter sa maison avec elle. Ce sac vert émeraude qui semble avoir vécu trois festivals et pas mal de dîners galants est en fait une caravane du tour de France.

Une foule de petites trousses s’y trouvent savamment organisées : trousse de premiers soin contenant lime, coupe-ongle, paracétamol, huiles essentielles et pansements.

Une trousse de maquillage comprenant ses indispensables beauté : poudre compact, stylo enlumineur, mascara et rouge à lèvres mat.

Une trousse pour y ranger tickets de métro, carte bleue et autres cartes de fidélité.

Un foulard en cas de rafraichissement (ce qui permet de rester en terrasse malgré les intempéries) et un carnet pour noter toutes ses envies.

3. Elle a mille pieds

Là c’est indéniable, la Parisienne voue un véritable culte au fait d’être bien chaussée. Elle s’offre donc des paires tout à fait divines provenant de grandes marques ou de créateurs français qui font les choses à merveille. Elle peut ainsi expliquer pourquoi c’est si cher parce que « Nan mais regarde la couture tu vois là, bah ouais, un savoir-faire inimitable. »

En revanche, on verra ses souliers pâlir, s’user, s’étioler à vue d’œil sans qu’une larme ne lui coule sur sa figure. Car bien sûr, la classe c’est d’avoir des chaussures très belles et un peu pourrie. Ce sont ses doudous, il faut qu’il y ait sa patte dessus.

4. Elle est gentille. Et puis non.

Lorsqu’elle arrive dans une pièce, les regards sont captivés par son sourire et son air si sympathique. Elle regarde droit dans les yeux en disant bonjour, a le regard pétillant et le clin d’œil charmeur.

Mais non en fait, une fois le tour de politesse passé, elle n’est plus si abordable que ça. Elle sourit poliment, si poliment qu’on entend un murmure qui dit : « Ne me parle pas tu ne m’intéresses pas… » Glaciale mais si mystérieux.

5. Elle est contradictoire

La Parisienne a deux âmes… Ou dix. Elle fait du yoga le matin et paye des fortunes pour fréquenter les bars à jus mais prendra un cheeseburger frittes quand elle en aura envie.

Elle se fout d’avoir des principes et de se ranger dans une case. Elle vit à son rythme frénétique, tentant des pauses détox et les oubliant aussi vite qu’elle siffle son verre de rosé…

Fraîche, pimpante, tarée ? Un peu, mais c’est tourbillonnant.

6. Elle est amoureuse

Cinématographiquement amoureuse. Une dispute à propos du Comté 12 mois ou 18 mois d’affinage peut mener à la rupture ; un regard trop indifférent à une boude de 24h ; un « à tout à l’heure » à un baiser passionné de deux minutes en plein supermarché.

Elle se saisit du monde et le modèle à sa façon pour le rendre grandiose. Un café avec un amie ? Marchons dix minutes de plus pour tester cette sublime terrasse et sortir ce rouge à lèvres fuchsia. Un rendez-vous galant ? Finissons à trois heures du matin dans un parc vide pour écouter les oiseaux et danser sur la pelouse. Une visite chez le dentiste ? Appelons notre meilleure amie pour lui dire Adieu, on ne sait jamais, une aiguille plantée dans l’œil est si vite arrivée…

La vie doit être exceptionnelle, la Parisienne lui donne les moyens de l’être.

LP.

 

 

 

 

 

 

Crédit photo / Pinterest