CONFESSION : ces LOOSE SEXUELLES que l’on tente d’ENTERRER

Oh que la vie sexuelle est tumultueuse et bien souvent faite de ratés monumentaux ! On tente de les enfouir comme notre premier doudou planqué dans le placard, mais rien n’y fait, de temps à autre ils ressortent comme des doux boulets que l’on trainera à vie…

Histoire de dédramatiser et de les transformer en belle tranche de rire, on se les remémore une bonne fois pour toutes !

A vos confessions…

1. Le « fallait vraiment pas coucher avec lui »

Le plus commun, avouons-le. Le type que l’on a ramené un peu trop bourrée chez nous, le type que tout le monde à regardé avec dégout toute la soirée et avec qui (pourquoi ? que s’est-il passé à ce moment-là dans notre tête ?) on a décidé de flirter. Tous nos amis nous ont regardée les yeux écarquillés quand on a pris un taxi avec lui, et le matin on avait juste envie de s’enterrer dans le sable à vie.

Il était très laid, faisait l’amour très mal, ne savait pas mettre une capote, ne savait pas nous toucher et nous a fait passer une nuit des plus gênante…

Le lendemain, il ne voulait pas décoller, on lui a offert le café par pitié et on a demandé à notre amie de nous appeler en faisant croire à une urgence catastrophique. Forcément il a grillé qu’on voulait se débarrasser de lui, cela nous a fait culpabiliser et on s’est sentie (et l’on se sent encore) MI-SE-RABLE.

Bon, c’est arrivé à tout le monde, on a bien grandi et lui a peut-être une belle vie avec son chat Billy, alors, dédramatisons : on ne savait pas ce que l’on faisait, on a fait une erreur, et puis cela fait une belle anecdote croustillante à raconter aux copines !

2. Le « désolée je vais vomir »

Dans le lot des soirées trop arrosées, on a aussi eu le super beau pinpin que l’on a ramené chez nous. Sauf que tellement stressée, on a abusé du rosé…

Résultat ? Une fois à la maison en train de fricoter, vous avez dû vous relever parce que vous aviez la nausée… Blurp. Il vous a tenu les cheveux et apporté du Doliprane…

Au moins, vous pouvez vous venter d’un truc : « Marc le beau gosse ? Oui je l’ai ramené à la maison… Et non on n’a pas couché ensemble… Attends ça va je ne suis pas une fille facile ! »

3. Le « merde, on aurait du fermer à clef »

Flirt intensif chez des amis avec un joli zozo célibataire depuis peu… Passage dans la salle de bain pour poursuivre ce flirt appuyé… Température qui monte très haut et vous fait perdre votre culotte.

« Mais qu’est-ce que vous foutez ?!?! » Oops, la porte n’était pas fermée et vous vous retrouvez nez à nez avec son ex…

Pas facile de passer pour la débauchée de soirée. Regard désolé et fuite de la fête, vous êtes passée pour une saleté et vous en voulez encore.

Bon, c’est un peu moche c’est vrai, mais cela a permis à cette ex de tourner vraiment la page et de voir que son ex n’était pas un mec très bien… Vous lui avez vraiment rendu service en fait…

4. Le « côté sexe ça ne peu vraiment pas coller entre nous »

Grand soir avec votre flirt du moment : dîner, robe de soirée et décolleté appuyé. La soirée est trop endimanchée, vous ne savez pas trop quoi vous dire et stressez tous les deux car vous savez que cette mascarade n’est là que pour « votre première fois ».

Il est temps de passer au lit, vous avez l’impression d’avoir quinze ans. Sous la couette, c’est maladroit, froid et vous êtes tous les deux mal à l’aise. Rien ne marche, il est beaucoup trop stressé pour bander, vous n’avez pas du tout envie non plus, après deux heures de tentative infructueuses, vous abandonnez.

Le lendemain, c’est un bisou froid sur le front et l’impression d’avoir fait une traversée laborieuse du désert de la loose.

Vous pensez que vous êtes nulle au lit, qu’il ne vous a pas désiré et que vous finirez vieille avec votre chat qui pue ? Non ! Les premières fois, surtout trop orchestrées sont souvent des fiascos. Peut-être qu’un soir, sans prévenir, il finira dans vote canapé et que là… Vous vivrez une enjambée olé olé…

5.  Le « type pris par dépit »

Vous aviez très envie de rentrer avec Patoch… Mais Patoch a dragué toute la soirée votre collègue et vous êtes restée sur votre chaise, mauvaise. Au bout de quelques Mojitos, vous avez voulu le rendre jaloux et êtes rentrée de la soirée avec William, le voisin de bureau de Patoch’, nettement moins attrayant…

Roulage de pelle devant tout le monde et acceptation de l’invitation à aller chez lui…

Vous vous retrouvez dans un appartement à la déco Star Wars et il vous fait la présentation de toutes ses miniatures de maître Yoda… Au moment d’aller au lit, il se met sur vous, « vous » (ce serait plutôt « se ») fait l’amour pendant deux minutes vingt-sept secondes (vous avez comptez, pour penser à autre chose), se couche sur le côté et vous dit bonne nuit.

Le lendemain vous arrivez au bureau, habillée à l’identique et traversez l’open space au son des murmures moqueurs.  Journée de gueule de bois et de honte la plus monumentale de votre vie.

Bon, prenez-le avec humour : « Bah quoi, on a tous ses petits ratés ! Hein Monique ? »

Crédit Photo / Pinterest