INSTANT COUETTE : on a demandé à nos POTES ce qu'ils DÉTESTAIENT !

Parce qu'en matière de sexe, on en entend de toutes les couleurs !

Mais difficile de démêler le vrai du faux, entre ce que les hommes aiment ou non.

Alors pour être fixée, on a demandé à nos amis mâles ce qu'ils détestaient… 

1. Une approche trop directe

Eh oui, sans (grande) surprise, nos amis les mâles n'éprouveraient pas d'attirance particulière pour les filles trop directes. En fait, ils n'aiment même pas du tout les approches trop crues type : « Salut, je m'appelle Karen, on va chez toi ou chez moi ? ». Mine de rien, nos hommes adorés, ils ont encore un peu de romantisme au fond et ils aiment faire les choses bien et dans l'ordre.

A cela s'ajoute aussi l'allure : une femme à la dégaine ultra vulgaire – qui pense généralement que les hommes aiment voir des demi-tétons et l'entrée de la raie des fesses – est plus repoussante qu'autre chose ! Exit les tenues suggestives, c'est le naturel et la nonchalance qui fait son petit effet sur ses messieurs…

2. Les grossièretés au lit

Le cliché a la dent dure : les hommes aimeraient qu'on les insulte au lit, ou qu'on leur glisse des petits mots salaces au creux de l'oreille. Mais en réalité, c'est apparemment loin d'être vrai ! Ce qui l'est par contre, c'est de glisser des petits mots au lit, mais rien à voir avec les insultes ! Un petit « j'ai envie de toi » ou juste un « oh oui, c'est bon » feraient largement leur petit effet. Et c'est plié !

Quant aux fameuses fessées, il semblerait qu'elles ne soient qu'un mythe. Les tapes inopinées sur le derrière, très peu pour eux… Ce qui est vu comme un fantasme ne serait en réalité qu'un moment de gêne absolu, voire de traumatisme psychologique sévère.

3. Les furies du sexe

SURPRISE ! Quand on dit que les mecs, ils ne pensent qu'à ça tout le temps et que s'ils le pouvaient, ils passeraient leur temps au lit à faire des galipettes, eh bien même pas ! Il semblerait même que les furies de la couette les fassent flipper. Que les femmes trop accros au sexe auraient même un effet « débandant ».

Et idem pour les « hystériques du sexe », celles qui veulent se voir dans un porno et qui veulent exécuter des prouesses physiques plus acrobatiques les unes que les autres… Un brin de simplicité, c'est parfois ce qu'il y a de mieux, nous souffle-t-on dans l'oreillette. Eh oui, comme quoi…

4. L'étoile de mer

Bon, et à côté de cela, il ne faut pas non plus tomber dans l'extrême de l'étoile de mer ! Parce qu'apparemment, selon nos sources mâles, une femme passive n'est pas non plus ultra excitante… Facilement interprétable comme manque de conviction ou PIRE, comme manque de plaisir, la passivité au lit est le plus nul des aphrodisiaques !

Alors ok, ils n'aiment pas les tigresses en fleurs, mais les flans qui attendent que cela passe, ça n'a pas non plus l'air d'être leur tasse de thé. Un poil d'initiative, bien dosée, et un minimum d'enthousiasme, voilà de quoi ils ont besoin, nos amis à testostérone !

 

AP

 

Crédit Photo / Pinterest