COMMENT je suis devenue plus BELLE qu’à 20 ANS ?

Franchement, on pense que l’âge d’or sont les vingt ans… Mais nous, tout ce qu’on retient de nos vingt piges c’est beaucoup de bières, de lendemains nébuleux, de mecs très cons, d’angoisses sur l’avenir et de parents (encore) casse-couilles.

Alors voilà pourquoi, nous sommes à peu près persuadées que vieillir nous rendra toujours plus belles que d’avoir vingt ans…

1. Le style chaotique

Non mais regardez ces vielles photos… Entre les manchettes de punkette et la casquette façon R’n’B, on se demande bien où on avait fichu notre raison. Ah bah non, en en avait pas encore en fait !

Et c’est parfois bien dommage quand on voit ce qu’on a fait à l’industrie de la mode… Même dans les pires retours de modeux nostalgiques pseudo-hipster-normcore, personne ne voudra de notre style.

2. L’incapable drague

Non on ne savait pas draguer. Non. On savait boire trop, rire trop fort, partir avec un type qui avait l’air troooooop cool et se réveiller avec un connard qui nous laisser là, plantée avec notre café et notre gueule de bois parce qu’il allait chercher ses mômes à l’école…

En grandissant on sait ce que l’on veut, on parvient à déceler le gros salaud à dix kilomètres et on sait exactement quoi dire à un homme pour qu’il tombe dans nos filets… Na.

3. L’insoutenable légèreté de la vie

A force de nous rabâcher qu’à « vingt ans, rien n’est impossiiiiiibleuh », on a à moitié fini par y croire et à ne rien foutre à la fac sous prétexte qu’un job mortel nous tomberait sans doute dessus à trente ans…

Non, en fait on a commencé à paniquer quand on a vu qu’aucun stage n’était dispo, que tous les conseillers d’orientation nous disaient de changer de branches parce que celle-là franchement « c’est bouché » et que nos parents ont commencé à nous dire qu’il fallait qu’on trouve un petit boulot…

Depuis, il y a quelque chose du premier sourire affiché sur nos lèvres le jour de notre première paye qui est resté gravé est nous rend belle chaque jour.

4. La tribu de potes foireuse

Certes, aujourd’hui on a moins de potes. Mais franchement, quand on fait un retour en arrière on se dit qu’on se trimballait une bonne tripotée de looser. D’ailleurs parfois on les revoit passer sur Facebook. Certains, on ne sait pas comment, semblent déjà avoir des petites enfants et d’autres n’ont toujours pas décroché des années « vingt ans » et sont les mêmes, en plus rouges et en plus gros.

On remercie la vie de nous avoir fait prendre un autre chemin, un peu plus sage, avec des amis, un peu plus fidèles et des soirées « Giant Mojito » un peu moins fréquentes…

5. La beauté de la ride

Et puis franchement, il n’y a pas de quoi crier contre ces petites rides qui arrivent… Quand on revoit notre coupe de cheveux ratée, nos boutons et notre maquillage qui nous engluait notre peau, on se dit que franchement, on a plus jolie mine maintenant.

 

On a su trier nos produits, nos potes, nos mecs, revenir à l’essentiel, se faire du bien, être un peu moins violente avec soi, et ça, ça se voit.

 

 

 

Crédit Photo / Pinterest