Comment CESSER de SUBIR ses EMMERDES ?

Bon, ça suffit maintenant !

Les galères, les plans foireux, les zozos douteux… le changement, c’est maintenant !

Et voilà comment.

1. Le lâcher-prise

Oui, des pannes de pneus au milieu de la petite route de campagne déserte, ça n’est toujours que pour vous. Mais cette fois, au lieu de déprimer en attendant le garagiste, en version fontaine inarrêtable et gémissante, on prend le temps de se mettre en colère (parce que bon, quand même, on a bien le droit !), quitte à balancer quelques insanités aux vaches du coin. Plutôt que refouler, on lâche les vannes et on décompresse. Ensuite, on pourra éventuellement faire ses excuses aux bêtes qui broutent, si on a du temps à perdre…

2. L’écartement stratégique

Le cousin machin qui passe son temps à vous taxer de l’argent, mais « promis », il vous le rendra… un jour ! Cette vague amie de la fac qui vous met le grappin dessus chaque fois qu’elle est en rade de baby-sitter… On fuit les gens toxiques ! On passe un bon coup de balai dans son entourage, histoire de ne garder que les bons. C’est fou comme vous avez moins de soucis, d’un coup !

3. Le relevage de tête

C’est sûr, avec tout ce que vous avez accumulé en même pas une vie entière, il y a de quoi être au minimum déprimée... mais avant de virer Bridget Jones avec un pot de glace aux cookies dans une main, et une bouteille de vodka dans l’autre, on se donne un coup de pied aux fesses : oui, cette gourgandine de Valoche a sournoisement lâché son venin sur vous après du boss, c’est peut-être le moment d’aller lui expliquer entre 4-z’yeux que vous êtes parfaitement au courant de ses petites manigances ! Et elle ne la ramènera pas, la Valoche…

4. La prise de conscience

Ah ça, des galères, on peut dire que vous en avez eu votre lot… Et alors ? Alors aujourd’hui, vous savez comment utiliser une ventouse à cellulite pour aspirer le venin de guêpe, changer une roue crevée à minuit sur l’autoroute, et vous avez même découvert que le lubrifiant pouvait AUSSI soulager votre coup de soleil mal placé, sur le pied…

5. La liste qui fait du bien

C’est bien simple : au lieu de se réveiller tous les matins en se demandant quelle emmerde va nous tomber sur la tronche aujourd’hui, on se pose et on fait le point. On a envie que ça aille mieux ? Alors on se booste pour avancer. Pour certaines, ça peut passer par l’inscription à un cours de yoga, pour d’autres un changement de boulot, pour d’autres encore une rupture avec ce Zozo qui vous fait plus de mal que de bien… Le tout c’est de lister le négatif, pour s’en débarrasser au maximum, et le positif, ce qu’on voudrait voir de bien dans sa vie… (oui, « se marier avec le prince Harry » PEUT en faire partie !)

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest