Les 8 STADES de TORTURE du SMS sans réponse (on est toutes passées par là)

Oui, on a TOUTES connu la solitude du SMS sans réponse…

Et on s'en serait bien passée !

Maigre consolation, on passe toutes par les mêmes étapes…  

1. Le stress

Oui bah forcément, on commence par paniquer un tout petit poil… « QUOOIIII il n'a pas répondu depuis 11 minutes, c'est sûr qu'il a eu un accident de trotinette sur la route du retour ou alors il s'est fait agressé et volé son portable par sa voisine de 83 ans en rentrant chez lui » ! Oui, bon, la première étape est souvent une étape de brouillard totalement incohérent et surréaliste… Mais bon, c'est humain, non ?!

 

2. Le regret

Au bout d'une vingtaine de minutes sans réponse, là, on s'en mord les doigts ! Parce qu'on relit notre dernier message encore et encore, et qu'on se dit qu'on n'aurait JAMAIS du envoyer ça ! On se dit qu'il doit forcément penser que l'on est un gros pot de colle, juste parce qu'on a mis « bisous » à la fin de notre message ou que l'on est une hystérique possessive quand on lui demande « à quelle heure tu finis » ? Alors on regrette d'avoir mis ce smiley cœur ou cet emoji pastèque… Oui, parce que l'on arrive toujours à trouver une signification à TOUT !

 

3. La colère

Après le regret vient la colère… « Non mais depuis quand envoyer un emoji grenouille est sujet à un silence de mort ?!? ». Alors on se rend compte que l'on n'a rien fait de mal et qu'on n'a rien à se reprocher… Alors fatalement, on se retourne contre lui : « mais c'est QUOI son problème ? »… Parce que oui, il A un problème d'avoir pris peur pour un tout petit SMS et qu'il pourrait au moins répondre au lieu de faire le mort et de laisser couler pour que l'on oublie sa réponse. AHHHHHH le goujat !

 

4. L'angoisse

Bon, une fois qu'on a bien craché sur Zozo et son silence insupportable, on se calme toujours un peu et puis on se dit qu'on y va peut-être un peu fort et qu'il lui est peut-être VRAIMENT arrivé un truc pas drôle… Parce que ce n'est (presque) pas son habitude de ne pas répondre et que l'on se dit qu'il aurait forcément répondu quelque chose à n'importe quel moment ! Alors on commence à se persuader qu'il est au fond d'un fossé, kidnappé par une brigade de ninjas ou encore perdu au fond des bois de la Russie profonde (OUI, même s'il habite en France et en pleine ville)…

 

5. La tristesse

On a aussi une passade de tristesse : ça y est, il ne nous aime plus, il a trouvé mieux… Au fond, on s'en doutait, sa collègue de bureau, la grande blonde aux jambes interminables, elle nous paraissait beaucoup trop intéressée par notre Zozo… On s'en est doutée le jour où elle lui a demandé l'heure en bas du bureau, alors qu'on était allée déjeuner avec lui… Mais bon, difficile de lutter contre une Gisele Bündchen en puissance, hein !

 

6. La rage

Mais qu'il aille se GRAAAATTEEEER, si l'on n'est pas assez bien pour lui, eh bien qu'il aille roucouler avec sa poupoule ! Et on parie qu'il va se rendre vite compte que les jambes, ça ne fait pas tout ! Parce que la blondasse de son boulot, elle n'est pas drôle pour un sou, et on parie qu'elle ne se fait jamais de soirée McDo devant la télé… Il va vite tourner en rond ce gros naze et bien fait pour lui !

 

7. La déprime

Je donnerai touuuut pour un câlin de mon Zozo, maintenant que je sais qu'il va me plaquer… J'aurais bien aimé profiter de lui un peu plus avant qu'il ne parte hier, j'aurais du me douter qu'il allait me quitter… Je ne vais plus jamais le revoir, jamais je ne retrouverai goût à la vie sans lui… MA. VIE. EST. FINIE.

 

8. La bêtise

Quand il finit ENFIIIIN par répondre, quatre heures après, on lui demande forcément des explications. Et autant dire que quand il nous dit qu'il n'avait plus de batterie et qu'il était allé se faire un ciné avec son meilleur pote avec qui il avait fini par aller boire un verre… et qu'il nous avait prévenue la veille, que ce soir, il passait la soirée avec lui, on se sent comme qui dirait un peu bête. Parce qu'on était à deux doigts d'appeler les services de secours de la ville et de passer chez lui cramer sa baraque et faire la peau à sa collègue…

Crédit Photo / Pinterest