Quand on est BOURRÉES, on DIT ÇA (et c'est MAGIQUE)

Quelques verres de trop et nous voilà parties dans un genre de one-woman-show titubant dont on ne se rappelle que quelques bribes…

Pourtant dans ces moments-là, on peut être grandiose, fascinante, absolument créative et intense…

La preuve.

1. T’es tellement ma meilleure amie que je pourrais escalader le désert du Mont Blanc pour toi

Vous faites des déclarations d’amour à vos amis tout à fait étranges et alambiquées. Mais si votre amie est dans le même état, elle pige tout !

2. C’est pas parce que tu me regardes pas que tu me plais pas

Vous vous mettez subitement à développer une assurance séduction ultra béton. Par contre, vous allumez les mecs avec des phrases qui ne veulent rien dire. Du coup ça ne marche pas vraiment. Sauf si le type est dans le même état que vous, dans ce cas il vous répond : « Bah ouais mais c’est toi qui a commencé à pas venir ! »

 [SAUT_PAGE] 

3. Viens on y va et après on rentre en vélo

Hélas, vous vous prenez aussi pour Hulk et surestimez votre force… Du coup vous marchez 5 kilomètres pour aller à une fête qui est finie quand vous arrivez enfin et vous ne savez plus comment repartir parce que vous avez beaucoup trop mal au pied.

Alors vous vous asseyez sur le trottoir avec vos copines et vous dites que vous êtes foutues.

4. Je te parie que je gobe le Flamby en une fois

What ? mais pourquoi ? On ne sait pas. Vous êtes capable de vous lancer des défis à vous-même complètement improbables sans que personne ne vous y ait encouragé.

Vous finissez dans le jardin de la voisine en chaussettes pour lui piquer ses nains de jardin ; avec un Flamby sur le t-shirt le caramel coulant sur vos joues ; deux pastèques déformant votre robe hors de prix pour vous faire les seins de Lolo Ferrari…

Allez comprendre.

 [SAUT_PAGE] 

5. Je suis une critique culinaire très connue

Dans un restaurant à 1h du mat’ alors qu’on vous demande de déguerpir, vous vous mettez subitement à prendre des airs de grande dame et à incendier le serveur : « Comment ça on doit partir et vous ne pouvez pas nous resservir ? Je suis une critique culinaire monsieur, je vais vous faire un sacré rapport dans le prochain magazine ! »

Vous titubez et avez du rouge à lèvres sur les dents mais c’est pas grave, vous y croyez !

6. T’as vu comme la fourchette elle est jolie

Poète vous devenez… Et vous sortez tout un tas de phrases contemplatives absolument ubuesques. « Ma moutarde elle ressemble à une tête de poussin albinos ! » face à votre purée, ou bien : « La lune elle est trop belle, on dirait qu’elle est vraiment habitée » face à un lampadaire.

Bien sûr, lorsque vous le dites, vous pensez faire du Baudelaire et si l’on se moque de vous, vous soupirez l’air hautain en maugréant : « Vous ne comprenez tellement rien vous êtes trop cons. »

 

LP.

Crédit Photo / Pinterest