10 CHOSES que l’on DÉTESTE TOUTES en VACANCES !

Les vacances ? C’est sympa, c’est joli, c’est chaud, c’est le bonheur ultime, le but de toute notre vie… Oui oui oui, mais… Rappelez-vous ! En vacances, il y a tout un tas de galères supra rudes qui nous donnent envie de retrouver notre lit et notre bureau !

Pour celles qui ne partent pas, ça fait du bien de se remémorer…

1. Le sable

Le sable est fourbe. Il finit par envahir votre vie comme un pote squatteur d’appartement.

Vous avez beau utiliser tous les moyens possibles pour l’éradiquer – chaussures à l’entrée de la maison, douche immédiate en rentrant de la plage, secouage de serviette dehors, aspirateur trois fois par jour -vous finissez toujours le canapé remplis de sable. A croire qu’il se planque partout pour vous rappeler que c’est lui le maître de vos vacances.

2. Les enfants

Déjà qu’un enfant c’est lourd, mais un enfant en vacances, c’est terrible. Il se met dans un mode : la plage m’appartient, et d’ailleurs le marchand de glace aussi, et vous ruine vos vacances.

Tranquille posée sur le sable pour bouquiner ? Un mioche se pose à côté pour faire un immonde château de sable et vous envoyer des pelletées de sable dans la figure. Ca fait marrer ses parents qui trouvent leur chérubin tellement mignon avec son râteau et vous passez pour une ignoble mégère si vous dites quoi que ce soit…

Envie d’une petite crêpe beurre-sucre ? Le môme de la file d’attente fait un caprice de deux heures parce qu’il veut changer de parfum pour finalement faire tomber sa boule de glace et redoubler la file d’attente pour en redemander une avec son air fourbement triste et mignon. Impossible de trouver un coin sans lui !

3. Les tongs

Avez-vous déjà marché tranquillement sur la digue alors qu’une famille de douze se rendait à la plage ? Clap, clap, clap, clap, clap, clap.

Ce claquement de caoutchouc, ce bout de semelle flasque qui rebondit mollement sur un talon fendillé finit par rendre n’importe qui complètement dingue.

Qui est le type qui a décidé qu’en été, tout le monde allait se foutre des tongs au pied ? On lui en ferait bouffer de la semelle en caoutchouc mou à ce « Monsieur Tong ».

4. La pétanque

OK, une petite pétanque de temps à autre c’est sympa. Mais un terrain de boule en été n’a rien à voir avec une activité ludique et amicale. 

C’est un vrai champ de bataille. Osez envoyer votre cochonnet proche de la partie de Roger et de ses copains à casquettes Ricard… Une litanie d’insultes et d’accent faussement marseillais vous assailliraient : « Eh là Gamine ! Et ton bouchon tu le vires ou on te vire ?! » Guerrier on vous dit.

5. La route

« Ouaiiiiis on part en vacances !!! » rime vite avec « OOOh… On va se taper huit heures de route en plein cagnard et avoir les cuisses rougies par le tissu synthétique de la voiture Golf… »

La route se passe mal, c’est institutionnel, toutes les familles se déchirent avant de partir pour savoir quelle tranche d’autoroute on va prendre et une fois en piste, un doute plane toujours : « Ai-je bien pris la bonne sortie », un déferlement de hurlements et de « Mais je t’avais dit que c’était pas celle-là !!! » surgit hystériquement.

Les vacances tant attendues sont encore un rêve dans les esprits échauffés par six heures de route, et le fait de se tromper semble leur dire : « Et si ça nous faisait retourner à la case départ ?! »

Au moins en métro on sait très bien où sortir.

6. Les moustiques

Avant l’été on oublie étrangement la guerre (toujours perdue) que l’on mène aux moustiques toutes les nuits.

Ces forcenés se passionnent toujours pour votre peau et votre joli bronzage est systématiquement paré de dizaines de boutons. Moins classe.

Vous passez des nuits trop courtes parce qu’un moustique décide de voler à côté de votre oreille à trois heures du mat’.

Bien sûr, il se planque parfaitement lorsque vous allumez la lumière et vous vous retrouvez debout, au milieu de votre lit, un torchon à la main à regarder le plafond pendant de longues minutes.

Au moins au bureau, on a la clim’ et pas le droit d’ouvrir les fenêtres…

 

Léa Philippe 

Crédit Photo / Pinterest