6 PHRASES à dire à votre COIFFEUR pour VRAIMENT avoir la coupe de vos rêves

Notre coiffeur, on l’aime autant qu’on le déteste…

On a beau lui décrire pendant six heures LA coupe de nos rêves, c’est toujours lui qui a le dernier coup de ciseaux !

Mais on a trouvé les quelques phrases à lui dire pour gagner la partie…

1. La carte fidélité

« Vous faites une carte fidélité ? J’aimerais la prendre »… Et hop ! Un petit coup de pression ni vu, ni connu ! Parce que s’il sait que vous comptez faire de son salon votre Q.G. mensuel, il va peut-être soudainement exaucer vos souhaits. Comprenez par-là qu’il est peu probable qu’il prenne la liberté de tenter la nouvelle technique de dégradé qui n’est pas encore totalement au point sur votre trogne ! Et vous devriez sortir de là avec LA coupe que vous aviez imaginé.

 

2. La pitié

Oui, c’est petit, mais il faut ce qu’il faut pour avoir la coupe que l’on a demandé et non pas celle que notre coiffeur a décidé de nous faire ! Alors on fait appel à son imagination (enfin, on vous le souhaite) et on énumère les drames de notre vie… « Mon chaton est mort écrasé sous un paquet de Chocapic, je n’ai rien pu faire. Il s’appelait Thor… » devrait être assez dramatique pour qu’il vous prenne en pitié et ne s’aventure pas à faire des essais cliniques sur votre crinière… Vous devriez avoir la coupe sauve.

 

3. La famille

Non, ne parlez pas de votre famille, mais de la sienne !  Enfin, l’idée c’est de glisser quelques infos histoire de lui faire comprendre que l’on sait où il habite… Bah quoi, un petit coup de pression, ça vous épargnera une frange foireuse ! « Sympa les hortensias dans votre jardin… Perso, j’aurai mis des bleus pour aller avec votre canapé à l’intérieur, et je les aurais mis un poil plus haut, pour que votre petit dernier, Jimmy, celui qui a 3 ans et qui va à la crèche du bout de la rue, ne puisse pas les arracher… ». On vous l’accorde c’est un poil flippant… Mais un carré plongeant réussi en vaut la chandelle !

 

4. Le compliment

On n’a jamais dit que graisser la patte à son coiffeur était interdit par la loi ! Surtout quand on a notre tignasse entre ses ciseaux ! Alors OUI, on sort les compliments, le tapis rouge, les petits fours à la truffe ET le spectacle de claquettes. Parce qu’on veut un balayage réussi, on veut un dégradé JOLI et on veut un séchage NA-TU-REL. « Oh la la, qu’est-ce que vous avez de jolis cheveux », « J’adoooore vos chaussures », « Votre salon de coiffure est TEEELLEMENT agréable »… Bref, on vous laisse le choix de la phrase, mais un conseil : tapez fort.

 

5. La compétition

Comme tout commerçant, votre coiffeur, il veut écraser la concurrence… Enfin, façon de parler, hein (ou alors il est temps d’appeler la police et de quitter le salon, sans éveiller les soupçons) ! Alors prenez-le par les sentiments et dites-lui que vous avez testé d’autres coiffeurs avant lui et que, de touuuus les coiffeurs de votre VIE, c’est lui qui vous a le mieux coupé les cheveux et le mieux réussi votre couleur ! Faites-lui comprendre que c’est lui le meilleur et que tous les autres sont nuls. Il devrait développer une affection particulière pour vous et s’appliquer pour votre carré dégradé !

 

6. La menace directe

Parfois, inutile d’y aller par quatre chemins… Alors on apporte une boîte de coloration de grande distribution au salon de coiffure et on menace notre coiffeur de s’en servir sur lui s’il ne vous fait pas LA coupe que vous lui montrez sur la photo, juste là. Faites-lui comprendre que vous êtes une OUUUF et que vous n’avez pas peur de vous servir de cette bombe de Color Pulse, au moindre faux pas ! Voilà qui devrait le faire blêmir de trouille, mais au moins, vous, vous ressortirez avec LA coupe de Jessica Alba ! Et bim.

Crédit Photo / Pinterest