COUPLE : comment on se REMET d’une PASSE DIFFICILE

Le couple traverse parfois ses crises… Lorsqu’elles ne lui sont pas fatales, elles le rendent plus fo… Mais non CONNERIE !

Une crise de couple fait toujours vachement mal et laisse des cicatrices qu’il faut tartiner pendant des mois et des mois de Cicaplast !

Alors pour que la cicatrice se referme comme il faut et ne laisse pas de trace, on vous donne quelques astuces…

1. THE break

Ouais c’est assez classe comme mot (et on a bien besoin de classe entre nos larmes et nos mouchoirs morveux de désespoir). Alors pour commencer la reconstruction, il faut marquer le coup, ancrer la déconstruction et ne pas faire semblant que tout va bien.

Vous traversez un cap, marquez-le. Quelques jours chez une amie, une semaine chez vos parents ou dodo dans le canapé !

Si vous voulez vous retrouver malgré « ça », il faut se perdre un peu.

Vous ne pourrez supporter d’avoir pardonné si vous avez fait « semblant », si vous avez minimisé la chose, bref si vous n’avez pas pissé le sang bien comme il faut avant de recoudre la plaie !

[SAUT_PAGE] 

2. Le flairage

Oh non vous n’allez revenir l’un vers l’autre comme ça, en courant comme les caniches d’une pub pour croquettes, les oreilles dans le vent et les babines à l’air.

Vous allez être une tigresse méfiante, vous allez le flairer, faire un pas en avant, puis fuir en courant au moindre mouvement de moustache déplacé !

Vous allez être des loups qui doivent se réapprivoiser, et c’est ainsi que cela pourra marcher. Ça a foiré ? Il faut reconstruire, et avec de belles briques bien solides que l’on consolide avec de la belle terre.

[SAUT_PAGE] 

3. Le feulement amical

Viendra ensuite la phase : « Je te feule dessus mais je veux peut-être bien re-être ton amie ». C’est la phase où le brouillard commence à partir et l’amour commence à revivre.

Les papillons sont là, vous vous regardez avec les yeux qui pétillent mais restez un peu distants par fierté.

Il faut profiter de cette phase pour voir si entre vous deux c’est vraiment du solide : est-ce qu’il persévère pour vous rattraper et ne pas vous perdre ou pense-t-il que le terrain est déjà gagné dès votre premier sourire ?

[SAUT_PAGE] 

4. L’analyse du foirage

Bon, on ne veut pas briser votre euphorie mais il serait encore plus douloureux de se reprendre la même baffe dans deux mois.

Alors on se pose, seule avec un papier et on note ce qui nous a blessé, ce qui nous a mis en colère, ce qu’on ne peut pas supporter une seconde fois… Et on enferme ces petits mots dans une boîte.

Si ça repart en sucette, on ouvrira la boîte, on verra clair et on prendra la bonne décision…

[SAUT_PAGE] 

5. Dialoguer avec Zozo

Ça va mieux entre vous et ça commence à redevenir solide… Vous pouvez lui dire que : « Tu sais parfois, ça va me chagriner, ça va me trotter dans la tête et je vais à moitié faire la tronche. J’aimerais que tu comprennes, peut-être que toi aussi ça te fera ça ? »

Vous ne devez pas vous enfermer dans une bulle de silence : oui il y a eu problème, non ce n’est pas tabou.

On en reparle tranquillement avec interdiction stricte de hurler (oui oui c’est un pacte que vous avez fixé en topant, en crachant par terre et en disant « si je mens je vais en enfer ») Une fois que c’est discuté, que toutes les questions sont abordées, on peut avancer.

On en profite pour se voir de nouveau comme un tout jeune couple, on s’invite au resto, on va au cinéma, on boit un verre tous les deux pour se raconter sa journée… Bref, on s’aime quoi !

 

LP.

Crédit photo / Pinterest