SEXE : ce SOIR, c’est soirée HOT (ou comment devenir une tigresse génératrice de fantasmes)

Avouez, de temps à autre vous aimeriez bien devenir une vamp’ glamour façon lionne rugissante qui donne des fantasmes à votre Charmant pour des décennies entières…

Eh bien, pourquoi ne pas suivre ce petit guide spécial soirée hot ?

1. Croquez un citron

Premier objectif pour être au top : avoir la super-patate ! Pas question de se faire deux verveines-tilleul et d’enfiler ses chaussons parce qu’on est un peu grippée ! On se booste, on se dynamise, on choisit le soir où on a une pêche d’enfer et où l’on a un appétit de louve affamée !

2. Soignez votre pelage

Pas qu’il faille suivre les diktats de la beauté et de l’épilation, mais se sentir belle et bien dans son corps aide à devenir une déesse de l’amour (si si, une déesse on vous dit). On se choie donc : huile qui sent bon, épilation toute jolie, soin des petons, bref, chaque recoin de votre corps vous appartient : vous êtes une déesse.

3. Habillez-vous d’un rien

Ne vous trimballez pas en short et débardeur par moins quinze, mais… optez pour des vêtements qui vous enveloppent de sensualité. Un pull en cachemire à même la peau, un chemisier flou bâillant sur votre épaule, une jupe portée avec des bas… Vous allez vous sentir divinement sensuelle.

4. Rentrez dans le personnage

« Je suis une petite lionne des villes, je suis une petite lionne des villes… » Eh oui ! il faut un minimum rentrer dans le personnage ! Pas qu’il faille vous métamorphoser, mais se mettre un peu dans le mood ne fera pas de mal. On laisse les problèmes des enfants, du bureau ou des amis de côté, on pense à soi et à son homme, un point c’est tout !

5. La bonne marinade

Une fois zozo retrouvé, on le fait gentiment languir. Bah oui, avez-vous déjà vu une lionne apercevoir sa proie et courir en agitant les pâtes dans tous les sens en criant « Manger ! Manger ! » Non, on se retient, on flaire, on tourne autour, on le fait languir… Une petite caresse sur la cuisse, une main frôlant un biceps, un baiser mordant… La température doit monter.

6. L’attaque fatale

Une fois doré à point, il ne vous reste plus qu’à le déguster amoureusement. Hum une petite côte, roh oui, un morceau de cuisse, cool, savourons un bout d’abdominaux… Faites durer le plaisir avant de le manger tout cru !

 

Soirée torride assurée !

 

Crédit Photo : Pinterest