SEXE : utiliser son PÉRINÉE pour un MAXIMUM de PLAISIR ?

Pour booster son plaisir, on se voit déjà acheter du gingembre, se faire des infusions de réglisse bio ou faire une danse de la pluie pour appeler l’orgasme…

Non, il y a mieux et bien plus efficace : le périnée ! C’est un hamac qui tient les organes sexuels et qui se situent entre le sexe et l’anus.

Ce qu’on sait moins, c’est que sa tonicité joue un grand rôle dans notre plaisir sexuel.

1. Un vagin tonique

Eh oui, pour un vagin tonique et dynamique, il faut avoir un périnée en béton ! Ainsi, vous allez le contrôler pendant la pénétration et faire du bien à votre partenaire comme à vous-même.

2. Découvrez les mystères de votre périnée

On le connait trop peu notre petit périnée ! Pourtant, il est un élément clef de notre sexualité. Pour l’éduquer, il faut d’abord le connaître.

Ensuite, vous pourrez vous occuper de votre périnée toute votre vie, et gérer les traumatismes qu’il va rencontrer (oui oui on parle de toi vilain accouchement !)

 [SAUT_PAGE]

3. Est-ce que mon périnée a morflé ?

Certaines pratiques favorisent la distension du périnée, et il est encore plus important de le tonifier (sinon, bonjour l’incontinence…)

Les fumeuses, les toux à répétition, les personnes souvent constipées, les personnes en surpoids, les femmes enceintes, les joggeuses ou celles pratiquant des sports exerçant de trop fortes pressions sur les abdos ont plus de chance d’avoir un périnée distendu.

On se met donc deux fois plus à faire ses exercices !

4. Détectez votre périnée

Bon, commençons clairement : allongez-vous, mains lavées, introduisez deux phalanges dans votre vagin et contractez. Ça sert ? Bingo, c’est le bon muscle !

Si vous avez de très légères fuites urinaires lors d’un fou rire, d’un éternuement ou lors d’un sport, c’est que votre périnée n’est pas tonique et qu’il faut l’éduquer absolument !

 [SAUT_PAGE]

5. On s’y met !

Il y a deux options pour tonifier son périnée : soit on s’y met 5 minutes par jour, soit on porte des boules de geishas qui vont faire travailler le périnée. Il va se serrer par réflexe.

Les exercices de Kegel (du nom du gynécologue qui a étudié les muscles pelviens en 1948) se pratiquent après avoir uriné. Vous devez vous concentrer uniquement sur votre périnée, en évitant de contracter les fesses ou les abdos.

Il faut bien respirer et ne pas retenir sa respiration lors des exercices.

Imaginez « remonter » dans votre vagin : certains visualisent l’avancée dans une grotte, un ascenseur qui monte et descend, un vague qui va et vient ou un pont levis qui monte et descend.

Contractez dans un premier temps 5 secondes, relâchez doucement et attendez quelques secondes pour mettre vote périnée au repos.

 

Ce qui est top, c’est qu’on peut faire ces exercices partout sans que personne ne le remarque (oui, si vous gonflez les joues à chaque contraction, c’est que vous le faites mal !)

Crédit Photo / Pinterest