5 ASTUCES de filles angoissées pour GARDER LE CONTRÔLE

Angoissée, vous ? Oh que le mot est FAIBLE !

Vous n’avez plus que vos phalanges à ronger, puisque tous vos ongles y sont passés (oui, même ceux des pieds) et vous avez déjà compté tous les moutons de la planète six fois…

Respireeeez, on vous a trouvé des solutions toutes simples pour garder le contrôle ! 

1. L’extériorisation

Vous le savez mieux que personne : les gens qui vous rabâchent de prendre sur vous et d’intérioriser pour ne pas exploser vous gonflent encore plus qu’un concert live de Kendji ! Et pourquoi on ne pourrait pas se défouler tout haut, pour se déstresser ? Bah oui, parfois, rien ne vaut LA phrase qui fait du bien. Alors oui, on peut lâcher à son boss que ce n’est qu’un « gnome hyperactif du bulbe » ou à sa belle-mère qu’elle nous chauffe le casque avec ses réflexions de putois bipolaire. Bon, sur le coup, ça passe rarement bien… Mais nous, ça nous fait du bien de mettre à plat ce qui nous énerve. Et oui, même si c’est le cactus qui ne pousse pas comme on voudrait !

 

2. La respiration

Bon, une fois que l’on a craché son venin à Belle-Maman, on peut miser sur des exercices de respiration. Parce que non, ce n’est pas une légende : travailler sa respiration peut apaiser beaucoup de choses ! Et pour calmer l’angoisse, rien de mieux que la respiration abdominale. Et on parie que, comme beaucoup, votre respiration est thoracique : seule la partie haute de vos poumons est utilisée. Kézako ? Une respiration contrariée et DONC du stress accumulé. Alors on change nos habitudes : mettez la main sur votre ventre et inspirez en comptant jusqu’à 10. Votre ventre doit se gonfler (et non pas votre cage thoracique) et se dégonfler quand vous expirerez en comptant jusqu’à 20.

 

3. Le coup de pouce

On n’a jamais dit qu’on ne pouvait pas se donner un petit coup de pouce… Si les huiles essentielles sont nos meilleurs alliés pour beaucoup de choses, elles sont imparables pour nous aider à réduire notre anxiété. On mise pour les huiles essentielles de lavande fine ou de marjolaine à coquille : l’une et l’autre ont des propriétés apaisantes et relaxantes qui agissent en douceur (et en profondeur) ! On peut les mélanger à quelques gouttes d’huiles végétales bios (type calendula, germe de blé ou macadamia) avant de s’en appliquer sur l’intérieur des poignets ou encore les utiliser en diffusion dans l’air.

 

4. La tisane

La petite tisane à la camomille avant de se coucher n’est PAS un mythe : c’est une réalité qui va vous sauver la mise ! Bah oui, quoi de mieux que d’aller se jeter dans les bras de Morphée l’esprit léger ? Alors non, on ne vous dit pas de la sniffer, la camomille ! Mais une tisane bien ciblée peut faire des miracles : on mise sur le millepertuis, la passiflore mais aussi la mélisse, qui sont des plantes aux propriétés calmantes. A vous la zen attitude !

 

5. La posture de yoga

Pas besoin d’être un maître Yogi pour réaliser cette posture qui vous fera le plus graaand bien pour calmer vos petits nerfs un poil à vif… Pas besoin non plus de matériel de pro, un mur et un coussin suffiront. Vous n’avez donc plus d’excuse pour ne pas vous y mettre : près d’un mur, on s’allonge sur le dos au plus près du mur, de façon à avoir ses jambes tendues contre le mur. Oui, un peu comme si vous faisiez un malaise et qu’un beau pompier vous mettait les jambes en l’air… mais sans le beau pompier. On tient la position une dizaine de minutes en faisant attention à sa respiration. Voilà qui va faire redescendre toutes les vilaines tensions. Bon, et si vraiment ça ne marche pas, vous avez toujours la technique du coup de poing dans les air, si vous êtes vraiment vénère et que le yoga vous gonfle.

Crédit Photo / Pinterest