Comment avoir un YUKI durablement BEAU et HEUREUX ?

Non, il ne suffit PAS de donner un coup de débroussailleuse juste avant le maillot de bain ou le mec du soir !

Mais il faut choyer la bête avec des astuces toutes simples pour que notre yuki, il soit toujours à notre goût !

Suivez le guide.

1. Le type d’épilation

On se doute bien que si on a des poils pubiens, c’est pour une bonne raison… Et c’est aussi pourquoi il ne faut pas trop abuser de l’épilation intégrale ! Les poils, ils permettent de protéger notre yuki, de l’épargner des infections, des bactéries mais ils ont aussi utiles pendant les galipettes : ils favorisent les glissements. Bref, pour un yuki en pleine forme et non tout desséché, on évite l’épilation intégrale à répétition et on alterne avec une forme échancrée, si l’on n’est pas une adepte des poils…

 

2. Les sous-vêtements

Les jolis dessous, c’est bien beau, on est d’accord ! Par contre, notre yuki, il n’est pas toujours de cet avis. Pour lui, les dessous synthétiques ne sont pas qu’une partie de plaisir : ils dessèchent, ils favorisent les infections type cystites ou mycoses… Bref ! Le coton reste la matière la plus confortable pour notre yuki chéri, parce qu’il le laisse respirer comme bon lui semble ! Evidemment, il n’est pas contre des petits ensembles sexy en soie ou en dentelle, mais pas TOUT le temps ! Idem pour le string : il favorise la macération et donc la prolifération des vilains champignons qui grattent !

 

3. La cire

C’est la technique la plus fiable et la plus pratique pour une épilation de déesse ! Elle n’épargne aucun petit poil et permet un espacement des sessions d’épilation qu’aucune autre méthode ne peut promettre. Cire froide ou chaude, à vous de choisir ! Par contre, impossible de couper à UN rituel magique : le talc ! Avant l’épilation, appliquez un peu de talc sur le maillot ! Deux-en-un : non seulement, les poils adhèreront mieux à la cire, mais en plus, la douleur sera un poil limitée ! A vous le yuki tout doux et tout apaisé !

 

4. Le sens

Ca peut paraître tout bête, mais c’est l’erreur numéro UN et qu’il faut absolument éradiquer à tout priiiiix ! L’épilation se fait dans le sens inverse de la pousse du poil, c’est-à-dire que l’on arrache la bande de cire de bas en haut ! « Oh mais ça change rien »… Ohhhh que SI ! Si l’on se trompe de sens, les poils repousseront non seulement plus vite mais aussi encore plus foutraques ! Et sans parler de la peau de notre pauvre petit yuki adoré : un vrai massacre !

 

5. La préparation

On a beau dire, mais notre yuki chéri, il est tout sensible et tout fragile ! Alors on en prend graaaand soin ! Pour lui, comme pour vous, l’épilation n’est pas une partie de plaisir alors on limite la casse. L’étape de préparation de la peau est plus qu’indispensable avant de s’épiler, histoire d’annoncer la couleur à bébé yuki… On se fait un gommage la veille de l’épilation, pour faire la peau aux poils incarnés et éradiquer les peaux mortes. Puis, juste avant l’épilation, on désinfecte la zone à épiler avec une lotion sans alcool, qui permettra une épilation en douceur et sans embûche !

 

6. L’hydratation

Non, on ne devient pas une Gwyneth en puissance, à s’hydrater le yuki à coup de sachet de thé ou de crotte de lémurien ! Mais il a besoin de douceur, ce petit yuki… On le veut doux, on le veut sage, alors on le chouchoute. Après une session épilation, impossible de sécher l’étape hydratation ! Indispensable pour apaiser la peau après cette petite agression et pour nourrir en profondeur, histoire d’éviter les petits points rouges. Mais il n’y a pas que l’épilation ! Tous les jours, on passe de la crème hydratante pour le corps sur son maillot. Cela rendra votre peau plus souple et à vous la repousse de star : plus souple et qui bannit les poils incarnés !

Crédit Photo / Instagram