Comment ÉRADIQUER les PETITS poils d'entre ÉPILATION ?

L’épilation, ce n’est déjà pas une partie de plaisir…

Ca nous gonfle, ça prend du temps, ça tiraille, ça coûte cher…

BREF, si en plus on doit se coltiner les petits poils d’entre-deux, on démissionne TOUT de SUITE !

Sauf si l’on connaît ces quelques gestes pour que tout se passe bien dans le meilleur des mondes du poil… 

1. La crème

On ne le dira JAMAIS assez : l’hydratation, c’est la CLEF d’une repousse en paix. Visualisez : une peau de serpent est plus difficile à percer pour les petits poils qui veulent pointer le bout de leur nez. Alors ils restent sous la peau. Résultat : un champ de bataille, avec des poils incarnés de partout ! Une peau hydratée est assouplie et permet donc à tout le monde de sortir de terre. La repousse est plus uniforme et, en prime, moins drue !

 

2. La technique d’épilation

La gestion de la repousse entre deux épilations, c’est AUSSI une question de technique. On oublie le rasoir, qui booste la repousse toute pourrie : les poils poussent en deux temps (c’est la double repousse de la loose) et à peine rasée, la deuxième salve pointe le bout de son nez ! On mise sur l’épilateur électrique ou la cire chaude, imparable pour anéantir jusqu’au plus petit poil : le bulbe entier est arraché, ce qui ralentit sa repousse. Un poil coupé est un poil énervé, qui repoussera deux fois plus vite ! Ah ces coquinous…

 

3. Le rituel

Pour un entre-deux au top, il y a des petits rituels à adopter ! Et au cas où vous vous posiez la question, non, ce n'est pas négociable ! L'épilation, quelle que soit la méthode choisie, est une mini agression pour la peau, alors impensable de ne pas la chouchouter ! C'est pourquoi avant ET après l'épilation, on n'oublie pas de passer son désinfectant... on vous voit venir d'ici : mais ça doit piiiiiqueeer ! Ce n'est pas si terrible que cela, et en plus, ca éradique les poils incarnés. Une fois cette étape réalisée avec brio (et sans une larme!) on passe l'huile végétale (bio si possible) pour apaiser et nourrir la peau en profondeur ! Et si vous vous épilez à la cire, l'huile permettra d'éliminer les résidus rebelles. On n'oublie pas non plus d'hydrater régulièrement la zone épilée ! Non, on ne passe pas d'huile QUE le jour de l'épilation !!

 

4. Les poils incarnés

S'il y a un maître-mot pour ce qui est de l'entre-deux c'est bien celui-là : PA-TIENCE ! On oublie tout de suite le charcutage de peau à coup de pince à épiler ou PIIIRE avec ses ongles tout cracras !! À part empirer l'inflammation et faire enfler le bouton, on n'a rien de bien à y faire. Alors on ne touche pas ce petit poil rebelle et on en prend même grand soin : on le désinfecte régulièrement et on le laisse vivre ! Le vilain poil qui chipote, il va finir par se pointer tout seul comme un grand et vous n'aurez plus qu'à le cueillir en temps voulu ! Ni carnage ni cicatrice, voilà le secret d'une peau épilée à la perfection !

 

5. Le gommage

Comme il y a toujours des poils qui font les malins, on prend les devants et on leur fait la peau ! C'est pour ça que le gommage est partie intégrante du processus d'épilation. Il va permettre d'éliminer les impuretés et d'assouplir la peau, ce qui va aider à une pousse plus homogène ! Finies les doubles repousses qui nécessitent des retouches tous les trois jours ! En faisant un gommage une à deux fois par semaine, les poils qui vous donnent du fil à retordre vont treeembler ! Vous aurez leur peau ! On n'oublie évidemment pas de s'hydrater après le gommage !

 

6. La potion magique

Pour ralentir la repousse entre deux épilations, on peut se donner un petit coup de pouce à la maison ! Parce que oui, il y a des ingrédients naturels qui ont la vertu de ralentir la pousse du poil ! Alors pourquoi s'en priver... On peut donc miser sur l’huile de souchet, imparable pour espacer les épilations. On l’applique après une session d’épilation et tous les jours ! L’huile essentielle de sauge est aussi connue pour ses propriétés anti-repousse. Une fois mélangée à une huile végétale (de souchet, pour une efficacité décuplée, ou de jojoba ou d’argan), on l’applique sur la zone à traiter tous les jours. 

Crédit Photo / Instagram