Êtes-vous PALOT-COMPATIBLE ?

Le roulage de palot, c’est tout un art…

Dites-nous comment vous galochez, on vous dira qui vous êtes.

Ou pas. Mais au moins, on aura essayé !

1. Le palot apprentissage

Eh oui, la pelle c’est toute une technique ! Et non, vous n’êtes pas la seule à avoir foiré vos débuts dans le monde des palots. Dans quel sens on tourne ? Combien de temps ? Est-ce qu’on a le droit d’avaler sa salive pendant un palot ? Peut-on respirer ? Bref, une vraie cata ! Mais pas de panique, c’est en forgeant qu’on devient forgeron, non ?

 

2. Le palot casse-gueule

C’est pour celles qui sont un poil trop enthousiastes… Oui, cette fois où vous étiez un peu pompette et que vous avez embrassé ce beau brun toute la soirée. Sauf qu’au bout de trois mojitos, vous vous êtes senti pousser des ailes et vous avez voulu tenter des acrobaties de langue plutôt surprenantes… Non, on n’essaye pas d’écrire son numéro de téléphone avec sa langue, dans sa bouche. L’initiative c’est bien. Le squat dans sa bouche, non.

 

3. Le palot confiance-à-bloc

On a toutes connu ce moment où notre capital confiance est remonté à bloc. Mais si, cette soirée où l’on se sent surpuissante, avec nos nouvelles boots et notre coiffure Pinterest ! En plus, ce soir-là, on a eu 12 likes sur notre selfie Instagram ! Voilà qui expliquerait pourquoi on s’est jetée dans la bouche de ce malheureux barman qui nous préparait notre Cosmo. Oui bon, on a peut-être cru qu’il nous avait reluquée toute la soirée parce qu’il nous trouvait irrésistible… On n’avait pas spécialement pensé qu’on pouvait avoir un morceau de jambon cru entre les dents… Tout doux, la belle !

 

4. Le palot bien calibré

Qu’on se le dise, un léchouillage de lèvres est tout aussi dégueu qu’un grattage de glotte ! Le pas assez c’est aussi malheureux que le trop ! Alors on fait attention au dosage… Inutile d’aller explorer la gorge de Zozo, elle est très bien là où elle est ! Mais pas besoin non plus d’avoir peur d’y aller franco ! Un palot, c’est un peu comme une poignée de main : la mollassonne, elle ne donne pas envie d’aller plus loin, mais la trop énergétique, elle fait carrément flipper ! Entre-deux on vous dit.

 

5. Le palot innovant

Une fois qu’on s’est fait un peu la langu… enfin, on voulait dire la main, avec son Zozo, pourquoi ne pas innover un peu ? Parce que le palot, c’est aussi une part d’aventure, de saut dans le vide, d’originalité… On peut tenter des variantes au champagne, au ralenti, au sirop d’érable ou en fractionné. Enfin, bien sûr, on ne s’enflamme pas (trop) : un palot réussi est un palot sans chichis, c’est bien connu !

 

6. Le palot passionné

Le roulage de palot, c’est quand même vachement sexy… Quoi de mieux pour inviter Zozo à quelques échanges coquins sous la couette ! Mais il n’y a pas que la pelle dans la vie… eh oui, ce qui la rend sexy, c’est sa spontanéité, sa sincérité et sa GRAOUUUU attitude ! Le palot, il ne doit pas être calculé ni prémédité… Il est passionné quand il surgit de nulle part ! Bon, on ne galoche évidemment pas tout ce qui croise notre route, mais c’est Zozo qui appréciera cet élan de passion inopiné !

Crédit Photo / Pinterest