ATTENTION au BURN-OUT de la FEMME qui fait TOUT !

Il ne s’agit pas là de faire trop de travail, de s’user trop à la tâche mais bien d’exploser intérieurement à force de… Penser à tout dans la maison !

La « charge mentale » comme on l’appelle, est un poids non visible qui touche bon nombre de femmes remuées à 100 à l’heure entre travail, enfant, liste de course et papier à remplir.

Alors, êtes-vous sur le point d’exploser face à votre conjoint ?

1. Vous pensez à tout, tout le temps

Ce n’est pas que les autres de la maisonnée ne font rien, c’est juste que tout est à l’avance écrit dans votre tête.

La liste de course est prête (et oui il ne faut pas acheter que des Knackis, il manque aussi du produit vaisselle, des sacs poubelles, du PQ…), le relevé EDF est fait, le mail à la copro est préparé, les posts-its sur le frigo sont bien alignés… Bref, vous êtes le chef d’orchestre et avez tout en tête…

Mais n’est-ce pas un peu inégale ?

2. Il ne fait pas mal, mais ne fait pas

Le problème de la charge mentale n’est pas tant l’inégalité de la répartition des tâches mais le fait que sans vous, les tâches ne sont pas faites.

Et si vous tentez d’expliquer votre souffrance à l’autre, un « Bah tu n’as qu’à demander de l’aide ! » vous revient en pleine face.

Le problème est bien là, devoir demander, décider, choisir, écrire tout pour que les choses soient faites. C’est terriblement usant pour notre tête déjà bien remplie. Votre to do list de la maisonnée est aussi grande que celle de votre boulot et personne ne s’en rend compte… Ce n’est pas à négliger, car vous pourriez sombrer.

3. Si vous lâchez l’organisation, l’organisation explose

Votre conjoint est plutôt dans l’attente de vos ordres… C’est fatiguant pour vous et franchement (même s’il ne s’en rend pas compte) avilissant pour votre couple. Vous avez l’impression d’être la maman de tous et ne voulez surtout pas l’être de votre conjoint !

Si vous lâchez la bride et laissez les choses se faire… Elles ne sont souvent pas faites. Plus de coton-tiges, pas de rendez-vous pris chez le médecin pour les vaccins des nains, pas d’ampoule changée au plafond… Vous finissez donc par pester et lui se met en rogne de se faire engueuler comme un gamin… Après tout, vous n’aviez qu’à le dire !

4. La responsabilité des femmes

Mais attention, nous n’y sommes pas pour rien dans cette organisation militaire. Nous avons tendance à reproduire un schéma bien machiste et encore bien ancrée en nous où les femmes gèrent la maison… Nous continuons parfois de penser que l’autre ne sera pas capable de « faire bien » sans notre planification. C’est un cercle vicieux : nos hommes sont bordés car on ne les pense pas capable, et nous ne supportons plus de devoir, comme à la vieille époque tout gérer car « Bordel c’est pas compliqué de poster une lettre à la Poste ! »

Que faire pour inverser l’ordre des choses…

5. La responsabilité partagée

Pour partager organisation et tâches quotidiennes, il faut apprendre aux hommes l’implication au sein du foyer. Leur laisser la place qu’ils doivent prendre.

Vous vous occupez des factures, courses et appels à la banque ? Lui se chargera des devoirs, de l’aspirateur et des réunions parents-profs.

Et n’allez pas critiquer la manière dont il fait ! Lâchez prise, écoutez-le (oui lui aussi a de bonnes astuces pour passer la serpillère) et apprenez chacun avec l’autre à gérer comme des chefs votre cocon !

 

Lui sera plus épanoui, vous serez plus détendu et vous ne vous aimerez que bien plus…

 

Crédit Photo / Pinterest