8 TOCS des FILLES qui font PIPI dans les lieux PUBLICS

Arrêtons de le nier : OUI, on fait parfois pipi hors de NOS toilettes…

Et on a TOUTES les mêmes tocs quand on doit y passer !

1. Quand on doit faire pipi dehors, évidemment, on analyse les alentours… En forêt, on est plutôt sereines… Dans la rue, on poste une de nos amies à chaque carrefour (bah oui, on fait rarement pipi dans la rue quand on est seule, en pleine journée… non?!?)… Sur un parking, on se cale entre deux portières de notre si chère voiture. Jusqu'au jour où on s'est rendu compte après coup que la voiture de notre meilleure amie avait des portes coulissantes.

 

2. On devrait penser au côté pratico-pratique : un mouchoir n'est jamais de trop. Mais ça, c'est ce qu'on devrait faire. Parce que, soyons honnête, l'urgence pipi dans un lieu public, elle laisse généralement peu de place à l'aspect technique. Et c'est après la bataille avec les ronces ou les ratons-laveur que l'on pense qu'il aurait fallu avoir un mouchoir. Ou une feuille de chêne. Ou un foulard. Bon, on n'a qu'une culotte, ça ira bien…

 

3. Et si on n'a pas de culotte, on n'a plus que deux solutions : s'égoutter jusqu'à ce que séchage s'ensuive (tout en faisant attention de ne pas s'envoyer les gouttes sur les pompes ou sur le pantalon!) ou se frotter sur l'herbe et/ou un arbre… mais ça, on vous l'avoue, ça fait sacrément dégueu… Donc, en fait, on attend que ça sèche, hein !

 

4. On doit avouer qu'avant de s'aventurer à soulager notre vessie en toute sérénité SANS toilettes, on doit quand même entreprendre une étude du terrain… Parce qu'entre nous, OUI, on se demande encore toujours s'il est possible qu'une petite bête monte, monte et monte… Et passe à contre-courant ! Donc on n'est jamais vraiment sereine quand on part faire pipi dans un champ ou dans la petite rue sombre…

 

5. Mais quand on trouve des toilettes publiques, au beau milieu du parc, on n'est pas beaucoup plus sereines… Quand rien que la poignée sent le typhus ou l'hépatite à plein nez, on est rarement au top du confort. Alors on s'équipe au préalable et même Macgyver peut aller se rhabiller ! Parce qu'avec un simple mouchoir et un tampon, on arrive à se faire un masque à gaz. Oui Madame. Et sans forcer. #InstinctDeSurvie

 

6. C'est une fois entrée dans les toilettes publiques que le vrai combat commence : plus qu'une session de pipi, c'est une véritable introspection et une recherche du dépassement de soi qui commence. Parce que l'on se découvre une force herculéenne à tenir en équilibre pour ne toucher ni la cuvette, ni les parois, ni le rouleau de papier toilette…

 

7. Ni même le SOL !

 

8. Et après des années d'expérience, il n'est pas exagéré de dire que l'on finit finalement toujours pas s'arranger pour ne PLUS faire pipi hors de nos toilettes 

Crédit Photo / Pinterest