Prendre du TEMPS pour être MIEUX sans perdre tout ses POTES, c'est possible !

Oui, on a le DROIT, parfois, de n'avoir envie de voir personne…

Prendre du temps pour soi, ne pas parler, ne pas rendre de compte…

Bref, prendre du temps pour SOI !

Mais c'est tout un art de le faire sans se mettre tous ses potes à dos. 

1. La méditation transcendantale

Oui, on vous voit venir : « ah tous ces trucs de yoga, moi, je n'y comprends rien » ! Sauf que là, on n'a pas besoin de s'y connaître ou d'être une pro du yoga ou autre cours de pilates ! Ce qu'il nous faut, c'est vingt minutes tous les jours. Oui, tous les jours ! Au réveil, on attend avant de se ruer sur son portable, son ordi ou sa télé : on s'assoit par-terre, et on ferme les yeux. Le but est de faire le vide, toute seule et sans distraction. Et un fois que vous aurez pris le pli, on parie que vous ne pourrez plus vous en passer. Parce que oui, c'est prouvé : la méditation peut être plus reposante que le sommeil lui-même !

Note à nous-même : oubliez tout de suite votre iPhone, même si « c'est juste pour mettre de la musique reposante ». On sait très bien comment c'est, quand il y a un smartphone dans les parages. Alors on le laisse dans une autre pièce le temps de nous reposer mentalement.

 

2. Le déjeuner

Non, on ne va pas se lancer dans un régime ultra sain qui vous fera « aller mieux en toute sérénité ». Parce que, soyons franches, on sait ce que l'on doit faire pour avoir un mode de vie sain… Et ce n'est pas parce que l'on grignote quelques chocolats à Pâques que l'on n'en est pas conscientes. Bref. Le tout, c'est de se mettre à une activité à midi, sur sa pause déjeuner ! Parce que c'est le moment où tous nos potes sont au boulot et que donc, tout le monde s'en tape que l'on soit occupée. Alors piscine, yoga, tennis… on se choisit une activité qui nous plaît et qui nous défoule à notre façon.

Note à nous-même : si l'on bosse avec une de ses amies qui nous demande de venir avec nous à la piscine, on a qu'à lui souffler que comme on a une mycose, il vaut mieux qu'elle évite de se baigner dans la même piscine que nous… Bah oui, ça serait con qu'elle se la chope, elle aussi hein ! 

 

3. Le refus chic

Si l'on nous propose un dîner, une soirée ou un apéro, il n'est pas anormal que, parfois, on n'a juste pas envie de sortir. Mais comme cela vous arrive rarement de refuser un verre de pinard, cela paraît vite louche quand vous déclinez… Voilà donc le début d'un interrogatoire supra chiant, alors que l'on a juste envie de rester seule, chez nous, dans notre canapé et devant une bonne série ! Mais comme cela ne se dit pas, il nous faut refuser avec aplomb. Donc si c'est votre amie Gwendoline qui vous invite, dites-lui que vous aviez déjà prévu un dîner avec votre collègue Martine. Et inversement…

Note à nous-même : si Gwendoline et Martine se connaissent… ON OUBLIE !!!!

 

4. La gastro

Oui, on sait : c'est lâche. Mais que celle qui n'a jamais voulu jouer la carte de la maladie pour pouvoir passer une soirée tranquille, seule, chez elle, avec une énooorme pizza et dans son pyjama en pilou-pilou nous jette la première télécommande ! Alors oui, parfois, on exagère un peu le petit mal de gorge que l'on a ou la petite goutte au nez qui nous guette… Et on se retrouve avec une angine blanche très contagieuse, une gastro aiguë très virulente ou encore une bronchite-otite-triple-sinusite-parasite. Mais au moins, on ne nous demande pas de certificat médical…

Note à nous-même : on évite de poster son plateau repas pizza-pinard-Maltesers et ses jambes nues dans son bain sur son compte Instagram. Et sur Snapchat aussi. En fait, on devrait ne JAMAIS poster ce genre de publication…

 

5. Le déclin parental

Bah quoi, nos parents, ils ont bien dû se servir de nous quand on était mioches et qu'ils ne voulaient pas aller quelque part ou chez quelqu'un. C'est sûr, le coup du gnome qui a la varicelle, ça dispense de certaines réunions de parents d'élèves chiantes. Alors il est temps d'inverser la tendance. Et quand c'est à notre tour de ne pas vouloir foutre le nez dehors sans vexer personne, on peut donc sans scrupule invoquer le débarquement des parents à l'improviste à l'appart', pour une semaine !

Note à nous-même : il ne faut juste pas que vos amis soient trop au courant que vos parents sont les plus cool du monde, parce que s'ils veulent débarquer avec eux, pour les voir, c'est foutu. Ou alors, invoquez la vieille tata chiante et qui pique du menton. Vous êtes tranquilles.

 

Crédit Photo / Pinterest