Les 10 EXPRESSIONS pour dire "MENSTRUATIONS"

Oui, parce que « les règles », c'est dépassé !

Maintenant, il y a tout plein d'autres expressions pour parler de ses menstruations.

Et de manière vachement plus chic, en plus !

1. « Alerte rouge », c'est la version scénario catastrophe du dernier film apocalyptique qui sort au ciné. Parce que ça a un côté très agent secret qui doit sauver le monde, et que ceux à qui vous le direz ne pourront s'empêcher de ressentir une admiration infinie pour vous. Même s'ils ne savent pas de quoi vous parlez.

 

2. « Les chutes du Niagara » : eh oui, on n'a pas toutes la CHANCE d'avoir des toutes petites règles, qui ne nécessitent QUE des tampons DEUX GOUTTES et qui ne durent que TROIS JOURS !

 

3. « Les Anglais ont débarqué » : c'est devenu un peu LA référence dans le milieu. Simple mais efficace. Et encore peu connue du monde extérieur – comprenez, de la gente masculine. On est encore tranquille pour quelques décennies.

 

4. « Les ragnagnas » : un jour, on s'est dit qu'il était temps d'arrêter d'utiliser cette expression pour dire « règles », parce qu'il fallait arrêter avec les surnoms débiles… Mais il faut dire qu'on la trouve tellement drôle, qu'elle est devenue un peu notre expression préférée… Alors on la garde !

 

5. « Euuh, ce n'est pas comme qui dirait la bonne semaine » : ça, c'est pour les grandes timides. Enfin, entre nous, cette expression, elle sert surtout aux débuts de relation… Parce qu'à part son tout nouveau mec que l'on voit depuis quelques semaines, il n'y a personne d'autre à qui épargner le mot « ragnagna » !

 

6. « La rivière rouge » : c'est l'expression la plus mystique, et rien que pour ça, on aime bien la dire parfois comme ça, en plein milieu de nulle part. 

 

7. « Je suis indisposée » : la version « j'essaye-de-sécher-les-cours-de-piscine-en-quatrième »… Boh allez, on l'a toutes tentées deux semaines de suite… Avant de cerner le concept.

 

8. « J'élimine mes toxines » : si vous voulez accentuer le côté scientifique tout en restant chic. Bah oui, l'endomètre qui se désagrège, c'est avant tout des déchets expulsés. Donc, c'est un peu notre semaine détox.

 

9. « Je prends mes distances avec mes enfants » : à chaque expulsion d'ovule non fécondé, c'est un enfant d'évité… Enfin, on voulait dire, de « repoussé » ! Donc si on prend la situation dans ce sens-là, c'est terriblement chic et c'est plutôt sobre, en fait, non ?!

 

10. « C'est la saison des torpilles » : oui, ça existe… Et si vous regardez votre tampon d'un autre œil, vous comprendrez… No comment.

 

11. Le bonus : « j'ai la mayonnaise qui stagne », en référence à cette légende urbaine – que l'on a toutes cru, ne serait-ce que quelques minutes, ne le nions pas – selon laquelle pendant les règles, une femme serait incapable de monter de la mayonnaise maison… Et finalement, ça nous fait un bon prétexte pour éviter les corvées de bouffe pendant quelques jours !

Crédit Photo / Pinterest