RUPTURE : ces ASTUCES pour se remettre sur les RAILS plus vite !

Bon c’est pas funky funky en ce moment. Ça vient de se finir avec monsieur (ou madame) et voilà que vous êtes au fond du trou de l’évier.

Bon, c’est bien normal, il faut faire son deuil et ça prend du temps.

Mais on vous file quand même quelques tuyaux pour vous relever gentiment et ne pas manger la moquette trop longtemps.

1. La méthode de rangement drastique

Offrez-vous le livre de Marie Kondo, la prêtresse du rangement et du feel good. L’idée ? Faire le grand ménage chez soi pour se sentir au top (et ça marche !)

Alors on profite de ses week-ends nouvellement solitaires pour vider tous ses placards pièce par pièce, pour les nettoyer et pour trier chaque objet.

Demandez-vous à chaque bibelot ou vêtement s’il vous fait du bien. Non ? Poubelle ! Rangez tout en pliant correctement (voir les techniques de pliages de Mari Kondo qui sont assez dingues) et respirez à nouveau.

Vous ferez un travail sur vous-même en même temps et vous sentirez VRAIMENT mieux.

2. L’écoute de son corps

Oui vous avez envie de vous noyer dans des litres de vin rouge en fumant trois paquets de clopes à la fois… Bon, passez cette phase, profitez de votre passe difficile pour vous fixer des objectifs : abdos tous les matins, piscine tous les dimanches, salade bio et saine tous les soirs, cure de probiotiques…

Bref, se faire une routine qui va prendre soin de votre petit corps tout malheureux. Cela vous aidera à remonter la pente, à vous sentir mieux et à faire le deuil pas à pas en devenant une nouvelle vous, en mieux !

3. L’activité défouloir

Bon clairement vous avez plein de haine et de larmes à sortir de vous. Alors pour ne pas étouffer sous un trop plein de morve, on se motive et on fait une activité qui va nous défouler et nous vider.

Pas forcément ultra physique, elle peut aussi être créative. L’idée est de reprendre le contrôle de son cerveau pour y faire le ménage et la paix dedans !

On n’hésite pas à suivre les tutos de méditation (de Petit Bambou par exemple) pour apprendre à gérer ses angoisses. On peut aussi se mettre au footing, à la cuisine, à la boxe, bref, le principal est de trouver une activité qui nous canalise.

4. Le bullet journal

Lancez-vous dans un « Bujo » comme on dit. Il s’agit d’un carnet dans lequel s’organisera votre emploi du temps, vos envies et vos challenges perso tout au long de l’année.

De nombreux sites expliquent clairement comment en créer un. Il sera votre petit compagnon de vie : un atout surtout quand on se sent pourri.

Vous pourrez ainsi vous mettre des objectifs à court terme (aller au yoga) et à long terme (découvrir la Grèce). Ainsi, pas de pression, des petites avancées pas à pas, et des challenges très motivants.

5. S’ouvrir à la nouveauté

Une rupture permet aussi de réinventer son quotidien et de vivre enfin ce qu’on n’a jamais eu le temps de faire.

Adoptez une petite terrasse de quartier pour votre café du matin, promenez-vous dans ce joli parc les samedis après-midi, lisez ce que vous n’avez pas eu le temps de lire, abonnez-vous à une revue qui vous passionne, bref, il est temps de s’ouvrir à un million de nouvelles choses, et de se rendre compte que la vie est drôlement belle, et vous avec !

Crédit Photo / Pinterest