MAKE UP : tous les SECRETS d'un bel EYE-LINER

L'eye-liner c'est LE secret des yeux de biche !

Sauf qu'on ne fait pas vraiment partie de ces filles qui y arrivent d'une main…

Enfin, ça c'était avant, parce qu'on a trouvé les astuces pour un eye-liner de STAR !

1. Le bon ordre

Eh non, on ne met pas de l'eye-liner comme on mettrait un dvd de « Sex and the City » ! L'eye-liner, ça se prépare, ça s'organise… Il faut d'abord commencer par s'occuper de son teint, anti-cernes et correcteur compris. Par contre, on garde la poudre fixante pour après la pose de l'eye-liner ! Bah oui, si elle fixe le teint, elle fixera AUSSI le maquillage des yeux, pour une plus longue tenue ! Par contre, si l'on est une adepte du fard à paupières, on le met avant l'eye-liner, pour une meilleure accroche.

 

2. Le pinceau

Il y a plusieurs types d'eye-liner : le feutre, le gel ou le liquide. Et il faut évidemment miser sur le bon cheval pour un regard de biche. Le feutre est le plus « simple » à appliquer : il demande moins de précision et est plus facilement maniable quand on débute ! Sa mine permet aussi un poil plus de fantaisies, du plus fin au plus épais. Le gel s'applique au pinceau biseauté : s'il peut faire peur, il convient pourtant aux expertes comme aux débutantes ! Une fois le coup de pinceau assimilé, l'application est un jeu d'enfants ! Et pour finir, l'eye-liner liquide est le plus « commun » : avec sa pointe plume ultra fine et souple, il s'adresse quand même plutôt aux pros de la virgule !

 

3. Le placement

Bon bah là, tout dépend de votre niveau d'expertise en la matière ! Si vous êtes une débutante, perso, on vous conseille de vous asseoir et de poser votre coude sur une table. Bah oui, inutile de vouloir faire sa guerrière, la dernière fois qu'on a tenté, on s'est mis le pinceau dans l’œil et on a pleuré pendant six heures d'affilée. Donc on ne s'enflamme pas et on commence doucement. Traduction : assise et calée ! Et si on s'y connaît un peu, on aura pas vraiment de problème à rester debout devant son miroir de salle de bain. Et ça, c'est la classe !

 

4. L'application

C'est là que tout se complique, parce que c'est l'étape où l'on foire assez souvent. Bah oui, un faux mouvement est vite arrivé et on a vite fait de tout démaquiller, de rage et de frustration (avouez, vous aussi, ça vous est déjà arrivé) ! Alors on ouvre graaand ses mirettes et on lit attentivement : il faut faire partir son trait du coin interne de l’œil vers le coin externe ! Et on le fait partir du plus près des cils, car l'idée est de ne pas avoir de démarcation !

 

5. La finition

Pour une tenue impeccable, on peut repasser de la poudre noire avec un pinceau. Non seulement ça fera tenir l'eye-liner plus longtemps mais ça lui donnera aussi un rendu flouté ! Et pour une regard charbonneux, on estompe au doigt (ou au pinceau fin). Et à nous les yeux de biche !

 

6. Le rattrapage

On n'est jamais à l'abri d'un petit imprévu : une petite goutte de pluie mal tombée et un make up ruiné est trèèès vite arrivé. Alors pour affronter sa journée avec autant de glamour qu'on l'a commencée, on glisse un crayon noir dans son sac à main. Parce qu'on vous l’accorde, la retouche eye-liner au bureau, c'est un peu risqué. Alors qu'un coup de crayon magique, ça répare tout ni vu ni connu ! Un petit accroc dans votre joli trait noir ? Hop, on couvre tout avec une touche de noir et on y verra que du feu !

Crédit Photo / Pinterest