LISSER ses BOURRELETS au ROULEAU à PATISSERIE, c’est POSSIBLE ?

Pour bien lisser ses bourrelets et avoir une peau douce et divinement gourmande, quelques techniques toutes bêtes s’imposent à nous.

Le film plastique enduit de beurre, le nappage au chocolat ou encore, le traditionnel rouleau à pâtisserie.

Bah quoi ? Puisque manifestement nous devons avoir un corps qui se tâte, qui se sent, qui s’observe et se goûte comme dans un concours de bouffe, eh bien nous allons le soigner de la même manière non ?!

1. Bien huiler

Surtout pour que la chair soit bien tendre, pensez à bien huiler. Elle sera plus savoureuse et juteuse.

2. Bien malaxer

On ne pétrit pas du bout des doigts… On pense à bien appuyer pendant une bonne douzaine de minutes, histoire que le bourrelet soit bien attendri.

3. Bien travailler

Le travail de la pâte à bourrelet se fait toujours du haut vers le bas. Ainsi les fibres ne seront pas cassées et la pâte gardera tout son mordant.

4. Bien laisser reposer

Le bourrelet est bien rouge, bien à vif. On le laisse alors reposer une demi-heure au frigo pour qu’il reprenne une belle forme.

5. Bien agrémenter

Pensez, pour le plaisir des yeux, à parsemer de sucre glace et de chantilly (pour les plus gourmands).

6. Bien servir

Vous pouvez à présent l’offrir aux gouteurs. Pensez surtout à sourire et à ne pas dire mot.

 

Vous êtes fin prête à être tâtée, touchée et reluquée comme un joli morceau de bidoche, ou de boulange, c’est au choix…

 

Merci le monde !

Crédit Photo / Pinterest