POILS : je fais quoi d'eux PENDANT la REPOUSSE !

On connaît toutes cette galère de l'entre-deux-épilations, où on ne sait jamais vraiment trop quoi faire de nos petits poils…

Parce qu'il faut que ça reste chic tout en laissant pousser, histoire que la prochaine épilation soit nickel.

LE dilemme. 

1. La sauge

Oui, la base c'est de trouver LA technique d'épilation qui nous convient le mieux, selon notre peau (et notre résistance à la douleur, parce que OUI, ça joue). Mais c'est aussi important de gérer l'après-session-d'épilation ! Exit les lotions industrielles, l'huile de sauge est notre amie et c'est deux-en-un : non seulement, elle nous chouchoutera après l'agression de l'épilation mais elle permettra en plus de ralentir la repousse ! Alors on fonce s'en acheter et on ne s'en passe plus jamais dans sa salle de bain !

 

2. La lune

Même si nos jambes et notre maillot sont dans un piteux état, enfouis dans une sorte de jungle pileuse, on ne peut pas les épiler n'importe quand ! Quoi ? Vous ne saviez pas ? Malheureuses ! On s'épile toujours en lune descendante ! « En lune quoi ? » : descendante, c'est la phase entre la pleine lune et la nouvelle lune ! C'est pendant cette période que les poils repoussent moins vite et plus souples ! Alors que la lune ascendante est faite pour se couper les cheveux, pour qu'ils repoussent plus forts et plus soyeux ! A vos agendas !

 

3. Le discours de warrior

Pour bien les épiler, nos poils, ils doivent être suffisamment longs, ce n'est plus un secret ! Il faut donc s'armer de patience, puisque tenter d'épiler des poils courts est peine perdue… Alors on leur parle ! Oui, autant qu'on doit parler gentiment à ses plantes vertes pour qu'elles ne tirent pas la tronche au bout de deux semaines, on parle à nos poils pour qu'ils poussent bien comme il faut. Comme ça, le moment venu, on se fait une épilation de déesse ! Alors on leur fait un discours digne des plus grands coachs sportifs dans les vestiaires !

 

4. Le moche

Bon, il y a toujours un ou deux poils qui font les malins pendant la repousse… Mais si, on parle de ce poil vraiment moche, qui veut pousser plus vite que tout le monde pour se faire remarquer. Celui qui pousse à contre-courant pour faire son hipster du poil, celui-là même qui pousse sous la peau pour se la péter. Alors même en période de repousse, oui : on a le droit de lui faire la peau. Parce que les petits kékés, c'est non !

 

5. La crème

Pendant que nos jambes se remplissent de poils et que nos aisselles s'habillent d'un petit duvet de repousse, ce n'est pas – on vous l'accorde – le meilleur moment du mois pour se faire des papouilles. Mais l'hydratation reste importante pour une repousse plus souple et donc une peau moins agressée à l'épilation – et pour dire bye bye à la peau de croco ! Alors même si nos gambettes ne sont pas ultra agréables à masser, et si ça pique un peu les paumes des mains, on se passe de la crème pour adoucir tout ça ! Sur le long terme, ça paye !

 

6. Le curcuma

Surprise, le curcuma est un super allié de l'épilation ! Astuce de grand-mère du soir, bonsoir : le curcuma est une épice aux vertus insoupçonnées ! Et si c'est un excellent anti-repousse naturel – à appliquer en mixture, mélangée avec du yaourt ou en gommage avec du sucre roux – c'est aussi et surtout un super anti-inflammatoire ! Idéal, donc, à appliquer après une séance épilation, pour soulager la peau tiraillée ! 

 

AP

Crédit Photo / Pinterest