On MANGE quoi ce SOIR pour se PRÉPARER à DEMAIN ? #Petit Baleineau

Attention, le coup d’envoi des orgies des fêtes est lancé dans moins de 24h !

Et comme chaque année, vous étiez tellement occupée à vous goinfrer de chocolats de vos multiples calendriers de l’Avent (bah quoi ?) que vous n’avez pas songé une minute à votre foie…

Allez, comme on est sympa, on vous balance les petits trucs pour ne pas sombrer ce week-end et être à peu près d’attaque lundi matin !

1. On pense bouillon

Ouin le petit bouillon de légumes qui glisse tout seul dans l’estomac va vous filer, de un, des bonnes vitamines pour booster votre organisme, de deux, des fibres pour chouchouter votre intestin, et de trois, l’envie de filer sous la couette pour vous coucher tôt, pour une fois (du coup, vous serez vraiment d’attaque pour demain soir !).

2. On pense tisane

Pour une fois, on sacrifie à la bonne vieille tradition de mémé Jacqueline, qui ne jurait que par sa petite infusion de camomille avant d’aller au lit.

Eh bah elle avait raison, mémé Jacqueline ! Parce que la tisane a tout bon pour votre organisme : elle permet de l’hydrater tout en douceur (histoire d’amortir le choc alcoolisé de demain), et va vous aider à trouver un sommeil paisible ! Ce qui vous sera d’une grande aide quand il faudra ne pas sombrer sur la bûche à minuit…

3. On pense protéines

Bon, c’est pas tout ça de boire des petits bouillons, mais on n’est pas non plus à la diète : si on se nourrit exclusivement d’eaux tiédasses, notre estomac va d’abord se mettre à gronder très fort, et ensuite va se venger dès demain en stockant à fond tous les canapés au foie gras et les toasts au saumon fumé que vous allez vous mettre dans la panse.

Alors, on fait quoi ? On lui refile des protéines « safe », histoire de le calmer un peu, comme du blanc de poulet grillé ou des œufs durs, et voilà !

4. On pense simplicité

Ce n’est vraiment pas le moment de vous mettre à engloutir des tranches de pâté de campagne accompagné de litres de vin rouge, on est d’accord ?!

Non, ce qu’il vous faut pour ce « dernier repas avant la grande bouffe », c’est avant tout de la simplicité : du basique, un peu de riz complet avec une tranche de jambon blanc, du poisson vapeur avec des haricots verts… Pas de prise de tête, pas de sauce compliquée, un peu d’huile d’olive pour les papilles et basta !

5. On pense épices douces

Cannelle, curry, curcuma, menthe… on épice son repas avec des aromates réputés pour faciliter la digestion et préparer notre transit à l’abus de gras, de sucre et de sel qu’il va devoir s’avaler d’un coup d’un seul sans trembler !

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest