Les 6 CONSEILS COQUINS qui vous CHANGERONT la VIE !

Au lit, on a beau être à l'aise, on est toujours un peu complexées…

Et pourtant, on gagnerait quand même vachement à se lâcher un peu et profiter, sans se poser trente-six questions à la minute !

Petit guide des conseils qui vous changeront la vie.

1. On arrête de se prendre la tête

Généralement, au lit, on a un peu (UN PEU ???) tendance à se prendre la tête… Il y a des milliers de questions qui nous passent par la caboche et on ne peut donc s'empêcher d'être dans la retenue. Est-ce que dans cette position, il voit mes bourrelets ? Où est-ce que je dois mettre mon bras dans cette position tordue ? Est-ce que je suis décoiffée ?

Bref, on vous en passe et des meilleures… Mais on sait bien que dans nos jolies têtes, ça file toujours à mille à l'heure. Et pourtant, on se prive de beaucoup en se faisant autant de mouron ! Et si on essayait de simplement lâcher prise pour profiter d'un bon moment ?

2. On prend confiance

Allez, on sait bien que vous n'insistez pas spécialement pour laisser la lumière allumée pour un câlin crapuleux, ou que vous arrivez toujours à esquiver la douche coquine. Et pourquoi ? Ah bah oui, parce que vous êtes la plus moche, la plus grosse et que vous n'avez aucune classe alors ENCORE MOINS toute nue, c'est ça ?!

Et vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi ce Zozo était dans votre lit, avec vous ? Dites-vous qu'il y a fort à parier que c'est parce que vous lui plaisez (et si ce n'est pas le cas, SORTEZ DE CE LIT) ! Et puis, vous n'êtes pas plus moche ou moins bien faite qu'une autre ! Alors on arrête ses chichis et on se dit que oui, il y a mieux – parce qu'il y a TOUJOURS mieux – mais c'est aussi qu'il y a pire !

3. On choisit les bons sous-vêtements

Rien de pire pour se sentir mal à l'aise que des sous-vêtements inadaptés ! Mauvaise taille ou simplement mauvaise pioche pour sa morphologie, l'accident est si vite arrivé… Et quoi de plus dramatique que de porter un shorty trop petit, ou un soutif trop grand ?

Au-delà de l'aspect du malaise d'un « je dois avoir l'air d'un gros salami en dentelle noire », qui n'est pas pour booster notre confiance en soi, on se retrouve surtout rattrapée par le malaise « aïe, ça me fait un string et les frottements me font mal ». Ce qui est, en soi, pas beaucoup mieux. On fait donc bien attention à choisir ses dessous intelligemment : oui, ce soutif est très beau, mais un balconnet avec des petits seins, ce n'est pas très beau et rien de sexy dans un sein qui se fait la malle d'un bonnet trop petit… Alors on se raisonne et on opte pour les bons modèles !

4. On ne s'emballe pas

Si on a déjà tendance à ne pas être hyper à l'aise avec son corps, inutile de dire que ce n'est pas le plus judicieux de vouloir se lancer dans des positions de guerrière ! Parce que la position du lotus argentin ou de la grenouille bourrée, c'est bien beau, mais un peu périlleux et plutôt réservé aux plus téméraires.

Alors on évite de s'emballer, histoire de dédramatiser la chose : on reste sur des positions plus accessibles au commun des mortels, juste pour être sûre de profiter du moment et non de finir la sieste coquine en engueulade, parce que Zozo vous a mis le doigt dans l’œil en essayant de faire le poirier sur votre nez.

5. On se fait désirer

Il ne manquerait pas un peu de piment avec Zozo sous la couette, par hasard ? Rien de mieux que la séduction pour y parvenir ! Il suffit de se remettre à draguer et à faire monter la température doucement mais sûrement. Un petit jeu de rôle, un ensemble de lingerie affriolant, un texto coquin… Les possibilités sont multiples pour titiller la flamme.

Et une fois lancée dans la séduction, on parie même que vous ne vous en passerez plus ! Parce que déjà c'est plutôt fun et surprenant. Et qu'en plus, ça va vous changer la vie : vous pourrez sauter sur Zozo aux moments les plus improbables et rien que pour ça, on vous dit que le changement, c'est maintenant !

6. On fait ce que l'on veut

Et quand on dit ce que l'on veut, on ne pense pas à l'anarchie totale ! On veut juste dire qu'on fait ce dont on a envie. Pas la peine de vouloir se forcer à « faire plaisir » : si cela ne vous fait pas plaisir à vous ça sera un échec cuisant-de-la-loose. Si vous ne voulez pas de lumière, pas de position chelou ou au contraire si vous voulez des endroits insolites ou du houmous tout partout (oui, ça peut arriver), dites-le.

Vous verrez bien qu'une fois que vous vous concentrerez sur ce que vous voulez sans penser exclusivement à l'autre, vous arriverez à lâcher prise et à profiter pleinement de ces moments plutôt agréables à passer !

 

AP

Crédit Photo / Pinterest