COMPTINES de notre ENFANCE : ces HISTOIRES GLAUQUES ! #UnSiffonfonfonnnn

Vous vous souvenez, quand vous étiez petite et que votre maman vous chantait une jolie comptine pour vous endormir en douceur ?

Eh bien, en réalité, ce n’était PAS une jolie comptine gnagnan ! C’était une histoire sacrément glauque et tordue, et c’est pour ça qu’on faisait tellement de cauchemars !

La preuve…

1. Il était un petit naviiiiiiiire

Qui n’avait ja, ja, jamais navigué ohé ohéééé… Oui, ohé et et vas-y que je te tire au sort pour savoir qui sera bouffé tout cru aussi hein ! Parce que le pauvre petit matelot, il a quand même bien failli passer à la casserole, et ça s’appelle comment ça déjà ? Ah oui, du cannibalisme… Bien bien bien !

2. Il était une bergère, et ron et ron petit patapon

Ahhhhh, la petite bergère qui garde ses jolis moutons blancs avec son mignon petit chaton gourmand… Oui, bah le chaton il va vite apprendre que la gourmandise, c’est tellement un vilain défaut qu’il a à peine goûté le fromage que COUIC il se fait zigouiller vite fait le minou (oui, dans la version originale c’est « la bergère en colère tua son p’tit chaton ron ron »). On comprend mieux maintenant pourquoi on a tellement peur de plonger dans le pot de nutella® tiens !

3. Au clair de la luuuuune

Mon ami Pierrooooot… « Ma chandelle est morte, je n’ai plus de feu », vous savez ce que c’est en réalité hein ?! Attention vous allez vous évanouir d’horreur : cette petite comptine innocente parle en fait de… prostitution, rien que ça madame ! Oui, la chandelle, elle est dans le caleçon, voilà voilà…

4. Il court, il court, le furet

Ou comment faire une contrepèterie des plus salées tranquillou, ni vu ni connu. Vous ne voyez pas ? Vous mélangez les lettres, et vous obtenez… « il fourre, il fourre, le curé ». Voilà, c’est dit, on vous avait prévenue hein !

5. Nous n’irons plus au bois…

Non, ce n’est pas parce que « les lauriers sont coupés » qu’on ne peut plus aller faire sa petite balade ne forêt. La chanson est en réalité sortie sous le règne de Louis XIV, qui avait fait fermer les maisons closes. Le bois, quoi.

6. Sur l’pont du Nord

Un bal y est donné… Bah oui, mais la fille qui veut y aller dans sa robe blanche et sa ceinture dorée, elle fait quoi ? Elle désobéit à son papa, son frère l’embarque et les voilà partis pour danser sur le pont… qui finit par s’écrouler et « les voilà noyés ». Donc, en gros, si tu n’obéis pas à tes parents, tu risques de finir au cimetière ma p’tite !

7. A la claire fontaine…

Mais pourquoi donc a-t-elle perdu son ami, cette pauvrette qui chante au bord de la fontaine ? Vraiment pas sympa, ce gars, elle lui refuse un « bouton de rose » et vlan, dehors ma fille, tu ne m’intéresses plus. Minute… un « bouton de rose » ??? Oui oui, elle a refusé de coucher en somme. Triste vie…

8. Ne pleure pas Jeanneeeeeeette

DONC, si on résume : ne pleure pas ma fille, on va te trouver un super mari méga riche (leçon n°1 : non, tu ne choisis pas avec qui tu veux être) ; et si tu tiens à ton mec qui est en prison, tu vas finir pendue avec lui. Moralité : ne pas tomber amoureuse du mauvais gars, ça finit toujours très mal…  

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest