8 PROBLÈMES de FILLE et leurs MEILLEURES SOLUTIONS ! #MalDeVentreOut

Comme c’est toujours aussi fun d’être une fille, même à notre époque (bon, on a quand même fait du chemin depuis Cro-Magnon, heureusement), on a régulièrement des bonnes petites galères que ne connaîtront jamais les hommes…

Alors, on vous a trouvé les bonnes solutions pour vous faciliter la vie !

1. Les vilaines

En tête de liste des problèmes typiquement féminins et récurrents (oui, ça revient une fois part mois, quoi qu’on fasse), notre winner : les règles ! Qui tombent fatalement au plus mauvais moment, à savoir en pleine réunion avec Big Boss, ou le vendredi soir de votre week-end en amoureux…

La solution : à part tenter la pilule qui supprime les règles (et encore, ça ne marche pas à tous les coups), la règle de survie c’est une trousse à médocs bien garnie, et à la maison une bouillotte aux noyaux de cerise ou aux grains de lavande à faire chauffer au micro-ondes.

Le choix de la rédac’ :

La jolie peluche licorne qui tient chaud au bidou pendant vos longues soirées de douleurs mensuelles, à shopper ICI 

2. Les collants qui filent pile quand vous partez au boulot

Et que vous êtes déjà en retard, bien évidemment (sinon, ça ne serait pas drôle !). Et ce n’est pas le petit trou planqué sous la jupe, non, c’est la bonne grosse entaille qui s’effile depuis votre talon jusqu’en haut de la cuisse, hein !

La solution : euh… acheter des leggings épais ? Sinon, la prochaine fois que vous achetez des collants, pensez « deniers » : ce petit nombre mystérieux sert en fait à déterminer l’épaisseur (et donc la solidité) du collant.

3. L’eye-liner qui se met à dégouliner

Bon, il se peut que vous ayez accidentellement frotté vos yeux, en oubliant que vous aviez enfin réussi votre trait d’eye-liner, et que donc vous venez de tout foirer en beauté.

La solution : ne surtout pas s’obstiner à vouloir « réparer les dégâts » en retraçant un autre trait d’eye-liner par-dessus le premier… Si pas de lingettes démaquillantes sous la main, on tente un smoky-eye en floutant le tout au doigt !

4. Les toilettes dégueu des bars

Eh bah oui, pour les mecs aussi c’est dégueu mais eux au moins n’ont pas besoin de s’asseoir sur la cuvette…

La solution : arrêter de boire ? Se retenir jusqu’à ce qu’on n’en puisse plus et qu’on se réfugie au MacDo du coin ? Ou bien se faire un tapis de PQ pour éviter de toucher à quoi que ce soit dans ce lieu de l’enfer ? On vous laisse choisir…

5. La mycose récidivante

Et c’est qui qui s’est encore récoltée un vilain champignon bien placé ? Eh oui, c’est bibi…

La solution : culottes en coton + pharmacie + Saforelle spécial irritations et… beaucoup de patience !

6. Le pot de confiture/cornichons/compote/miel qui refuse de s’ouvrir

Non, on n’est pas de « faibles femmes », mais qui ne s’est jamais retrouvée face à un p*** de pot de ratatouille qui refuse de s’ouvrir alors qu’on est en train de crever de faim ?

La solution : trouver le maximum de jurons bien sentis à l’inventeur de ce système merdique… Non, ça n’agit pas sur l’ouverture du pot, mais ça fait du bien ! Et sinon, se procurer vite fait un ouvre-pot électrique TROP FASTOCHE (à shopper ICI) !

7. Les poils qui repoussent en continu

Vous avez remarqué comme, à peine 2 jours après chaque épilation, on se retrouve curieusement avec de nouveaux poils comme par magie sur nos jambes ? Eh oui, ce sont bien ceux de l’épilation précédente, qui repoussent à leur tour… un cycle infernal qu’il est grand temps de stopper !

La solution : l’option numéro 1, c’est d’attendre 1 mois avant de s’épiler, histoire de bien choper TOUS les poils à l’épilation d’après. Sinon, il y a toujours la stratégie de l’épilateur à lumière pulsée (à shopper ICI), qui nous débarrasse des indésirables pour un bon moment !

8. Les soutifs toujours trop apparents

Oui, en hiver, on enfile le premier t-shirt qui passe, avec le premier soutif qui passe, et un joli pull par-dessus. Problème : en cours de journée, on a inévitablement chaud. Et là, c’est LA question cruciale : j’ai QUOI sous mon pull ? Un t-shirt blanc avec un soutif rose bonbon ?

La solution : petit 1, porter uniquement des hauts noirs non transparents, petit 2, acheter un soutif couleur chair en 15 exemplaires pour tous vos hauts trop clairs…  

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest