6 TOCS de GENS en COUPLE (siiiii c’est TROP VOUS !)

Avant de vous mettre en couple vous pensiez échapper à toutes les traditions gnian-gnians de vos potes : « Avec mamour on est parti en vacances à la Baule. », « Roh mon chéri j’ai mal au ventre, je crois que ce sont les poireaux d’hier… »

Ça jamais…

Oui bah en fait depuis que vous partagez votre couette, vous avez chopé de sacrés tocs…

1. Le rituel de la salle de bain

Vous ne vous en rendez même pas compte, mais vous remettez sa brosse à dents dans le bon sens quand vous vous brossez les dents et lui, déplace systématiquement le shampoing.

C’est ce qui vous fait faire ce petit « rrrrrroh » chaque matin.

2. Le texto impudique

Oui, si, vous faites ça… finis les textos amoureux, finis. Voilà, que vous envoyez très souvent : « Plus de PQ, tu peux en reprendre ? Le doux, pas le raide ! »

What ? Oui, en couple, certaines pudeurs s’oublient et vous voilà capable de parler sans soucis de vos problèmes de WC…

Ah non mais pourquoi pas, c’est vrai que le raide, il irrite…

 [SAUT_PAGE]

3. Le geste bizarre devant les potes

Il a une pellicule dans les cheveux ? Une bouloche d’écharpe sur la braguette ?

Alors qu’il est en train de parler, vous passez votre main pour ôter la vilaine peluche. Votre pote vous regarde un peu choquer « euh mais elle fait quoi là ? » mais vous comme lui ne vous rendez pas compte de l’embarra… « Bah quoi ? C’est normal d’enlever les peluches à Mamour non ?! »

4. Le « plus de café » conflictuel

Vous un avez un tas de petits tocs de dispute aussi. La dispute du « plus de café » ou du « plus de pain » par exemple.

Ça commence comme ça : l’un comme l’autre avez remarqué que le café faiblissait sérieusement dans son pot… Personne n’a rien dit jusqu’au moment du « PUTAAAAIN, mais ‘y a plus de café ! »

Enervée par le fait de ne pas avoir votre dose, vous devenez une petite boule de rage et dites des choses très bizarres : « Mais c’est pas vrai, ‘faut que ça tombe sur moi ! A chaque fois c’est pareil bordel ! Mais non rien je ne gueule pas mais c’est la merde ! »

Du coup il s’énerve aussi et paf ! engueulade géante, juste parce qu’il n’y a plus de café. Un grand classique !

 [SAUT_PAGE]

5. Le « je m’en doutais » assassin

Il a oublié d’appeler le plombier, vous êtes rentrée plus tard que prévu ou il a juste zappé de sortir le linge de la machine…

Un bon moyen de sortir votre arme fétiche : le « je m’en doutais ».

Ah c’est un top, c’est un réflexe, comme vous vous connaissez par cœur, vous avez le droit de sortir le « je m’en doutais ».

C’est un peu salaud, mais bon, ce n’est pas de votre faute, c’est un toc.

6. Le troisième bras incorporé

Le toc le plus pratique et le plus chelou, c’est ce troisième bras qui vous pousse au bout de quelques mois de couple : la sensation permanente d’avoir un membre en plus.

Lorsque vous sortez un truc du four par exemple, vous avez un troisième bras qui arrive pour vous aider à sortir le plat qui se vautre ; lorsqu’une tonne de chaussures vous tombe dessus, une troisième main accourt pour vous sauver…

Voilà qu’au bureau, une pile de dossier s’écroule sur vous et… Pas de troisième bras ??? Mais il est où ce petit salaud. 

 

Eh oui, c’est dur la vie sans votre troisième bras…

Crédit Photo / Pinterest