8 CHOSES qui PROUVENT que vous ne passerez PAS l'HIVER #NezRouge

Oui, nous avons le regret de vous annoncer que l’hiver va finalement avoir raison de vous cette fois-ci, et que vous n’aurez même pas le privilège de voir l’arrivée du Printemps et des petits oiseaux qui chantent sur les arbres bourgeonnant.

Triste, mais inéluctable.

Vous ne nous croyez pas ? La preuve !

1. L’orgie de décembre

Oui, on sait, c’est bientôt Noël, les sapins décorés, la liste de cadeaux à faire passer en douce à toute sa famille… mais arrêtez donc de vous réjouir, malheureuse ! Rappelez-vous que les fêtes, ça veut aussi dire orgie de chocolats, de dinde farcie et de bûche pâtissière, donc le décès inexorable de votre foie. RIP.

2. La noyade inéluctable

Qu’est-ce qu’on fait, l’hiver, quand il pèle tellement dehors qu’on refuse de sortir, même pour aller se ravitailler ? Oui, on finit par s’enterrer sous sa couette en se gavant de chocolats chauds. Des LITRES de chocolats chauds qui se déversent sur vous jusqu’à vous engloutir totalement ! Et voilà, encore une victime de noyade volontaire…

3. L’attaque fatale

Ah, le temps de l’hiver, les joyeuses batailles de boules de neige, les feux de cheminée qui crépitent, les plaids et les gros pulls en maille… la GASTRO !

Comme tous les ans, accompagnée de son cortège de vomi puant, la gastro frappe au hasard, et fait son lot de victimes non consentantes. On vous le dit, vous ne survivrez pas !

4. La bise mortelle

Le vent, le froid, la pluie, le vent, le froid, la pluie… le nez qui rougit, qui s’enrhume, qui enfle, qui enfle, et BIM ! Plus de nez, plus de moyen de respirer. Désolés !

5. L’asphyxie de vêtements

Il fait froid, ça caille, on se les pèle… alors on fait quoi ? Bah on entasse, des couches et des couches de vêtements, sur son dos, et on finit par périr asphyxiée par une montagne épaisse duveteuse de gros pulls polaires et de cache-nez en laine vierge d’Écosse (mourir oui, mais mourir stylée!).

6. L’épiderme qui lâche

Non, aucune personne n’est humainement capable de s’enduire d’une couche épaisse de crème hydratante matin et soir avec la régularité d’un petit robot : résultat, les températures chutent, et notre peau finit par craquer sous les assauts du froid mordant et de la bise hivernale conjugués. Plus de peau, pas de pot !

7. La télé

Ah bah oui, c’est l’hiver, on se terre chez soi comme un petit hamster frileux, campée sur le canapé à regarder d’un œil vide tout ce qui passe à la télé. Oui, TOUT, et on finit par se retrouver devant Cyril Hanouna, comme hypnotisée par son regard vitreux, et nos neurones explosent dans un grand vide intellectuel intersidéral.

8. L’abus de glande

Et on flemmarde, et on traîne, et on glande royalement le week-end… oui, et on finit par ressembler à un zombie sur pattes avec un teint cadavérique, et un tour de taille qui enfle tellement sous les assauts de pâte à tartiner qu’on va terminer périe sur le canapé, dont on n’aura plus réussi à se lever pour aller se chercher d’autres pots de pâtes à tartiner !

 

 

Aurélie Poumailloux

 

Crédit photo / Pinterest