Ces CHOSES qui RENDENT les ENFANTS très CONS !

Qui n’a jamais douté de l’intelligence d’un mioche en le voyant extrêmement concentré à se sortir les crottes du nez ?

Pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font… En réalité, si les enfants s’abêtissent en grandissant, ce n’est pas forcément out à fait de leur faute !

Démonstration.

1. La télé avant 3 ans

Bon, déjà, coller n’importe qui devant la télé, ce n’est pas forcément ce qu’il y a de plus enrichissant intellectuellement, surtout quand on voit le niveau des programmes de certaines chaînes…

Du coup, forcément, un môme pas encore capable de décoder le langage de Cyril Hanouna (en même temps, qui le peut ?), si on lui met un écran de télé sous les yeux, ça ne va pas aider au développement de son cerveau… Études scientifiques à l’appui, les écrans sont formellement déconseillés avant l’âge de 3 ans !

2. Peppa Pig

Oui, le « gentil » Peppa Pig que les petits pourraient regarder en boucle, n’est pas aussi sympa qu’il y paraît. Des psychologues américains ont récemment mené une étude prouvant que le héros de ce dessin animé influence de façon négative les enfants qui le regardent.

En clair : ce petit cochon à la tête bizarroïde (mais qui a bien pu dessiner cette chose ?) est un très mauvais modèle d’éducation pour les enfants, qui copient son mauvais comportement au quotidien…

3. Les fêtes de Noël

Alors, résumons : tout le monde est joyeux alors qu’il fait un froid de canard, le sapin croule sous un dégueulis de guirlandes criardes, on fait semblant de s’aimer en ingurgitant des tonnes de bouffe bien grasse, et en plus un gros bonhomme rougeaud qui a l’air d’un alcoolo est censé venir déposer des cadeaux en passant par une cheminée souvent inexistante.

On vous le dit, Noël c’est la mort du cerveau des mômes…

4. La pollution et la malbouffe

Ah, ce bon air vicié des pots d’échappement qui pénètre chaque jour dans nos petits poumons… Eh bien, plusieurs études ont démontré qu’il affecte sournoisement les connexions neuronales des petits, causant autisme, troubles du développement, problèmes d’attention, hyperactivité…

Et pour couronner le tout, une alimentation gavée en produits trop gras et trop sucrés ont un effet direct sur les neurones des enfants !

5. Le Babybel

On attend toujours la loi d’interdiction du fromage en plastoque, joliment enrobé de cire rouge puante qui colle aux doigts. Déjà que pour le développement du goût, on repassera, mais en plus, franchement,

6. La 3D

L’invention qui fascine les fanas de cinéma et de réalité virtuelle est un vrai poison pour les moins de 6 ans !

Vision altérée ou manque de concentration à l’école, les conséquences sont généralement désastreuses pour les plus jeunes…  

 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest