Comment GÉRER ce POIL INCARNÉ sur nos TRÈS INTIMES PARTIES #SexySouci

Aaaarghhh, maudit sois-tu, toi, le poil incarné qui vient squatter notre entrejambe !

Oui, maudit sois-tu, et au moins jusqu’à la 52è génération (on n’est jamais trop prudente).

Attends un peu, que je te dégomme… Ma vengeance sera terriiiibleeeeee (rire démoniaque) !

1. On va te choper !

Oui, mais, ouh la la la la, c’est que ça fait un mal de chien ce petit bouton qui affleure en surface, juste là…

Le pire, c’est que c’est assez attractif en fait, on a envie de se jeter dessus toutes griffes dehors, sauf que, STOOOOOP ! Ce serait mauvais, mais alors très très mauvais pour notre petite peau de douillette, ça…

2. On va t’avoir à l’usure, mon coco

Donc, on rentre sagement ses griffes, et on dégaine plutôt… son gant de crin !

Histoire qu’il ne se carapate pas et se perde dans les méandres de notre épiderme (brrrrr, frissons d’horreur), on commence par une bonne friction de peau, oui mais attention, on y va mollo mollo hein, on n’oublie pas qu’on est dans un terrain ultra ultra sensible, et on frotte dé-li-ca-te-ment.

On répète l’opération 2 fois, et quand le poil affleure, juste là…

3. On va te pincer !

On sort sa pince à épiler, son désinfectant, et on amadoue la bête : allez petit petit petit, viens un peu par ici, j’ai un petit truc à te montrer… Allez, fais pas ton timide, quoi !

Attention, si le poil est toujours aussi récalcitrant, on n’insiste pas, de une, parce que ça douille, et de deux, parce qu’on risque surtout de se retrouver avec une très vilaine cicatrice.

4. On va t’avoir… à coups de pommade !

Si vous êtes dans une impasse, c’est le moment de filer à la pharmacie pour quémander (bon, acheter), une pommade spéciale assainissante, à ne surtout pas appliquer sur la moulette, hein, gaffe ! On l’applique à toutes petites doses pile-poil sur le poil incarné, et on renouvelle régulièrement jusqu’à avoir cette saleté.

5. On invoque l’eau chaude

Pas besoin de prière chamanique pour venir à bout d’un vilain poil incarné, quand il suffit… d’une simple compresse d’eau chaude ! Ce petit truc indolore permet d’ouvrir les pores un maximum : on laisse poser 10 minutes (on retrempe dans l’eau chaude si nécessaire), et on réitère l’opération autant que possible, pour arriver à ce que le poil se déloge de lui-même, attiré inexorablement par cette source

6. Enfin, la délivrance

Une fois le poil incarné éradiqué, on ne s’arrête surtout pas là !

C’est le moment de s’emparer de notre petite pommade bien-aimée, Cicalfate® ou Cicaplast®, qui est pourvue de multiples pouvoirs, dont celui d’accélérer la cicatrisation de la peau (et donc, déviter toute trace du poil maudit).

 

Tadaaaa !

 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest