SODOMINETTE : pourquoi c'est si VIBRANT

Au lit, il y a quand même quelques pratiques qui divisent les foules…

Et la sodominette n'est pas la dernière à faire parler d'elle !

Entre dégoût et fascination, ce qui est sûr, c'est qu'elle ne manque pas de nous faire vibrer.

Voilà pourquoi… 

1. Le mystère de la grotte perdue

Comme on s'engage en terrain inconnu, on ne peut PAS rester de marbre ! Forcément, on tremblote un peu, on n'est pas hyper sereine, on ne sait pas trop où l'on met les pieds… enfin façon de parler mais vous avez compris l'idée ! Est-ce que ce terrain est miné ? Est-ce qu'on en revient indemne ? Est-ce qu'on y découvrira de nouvelles civilisations… Bon, là on s'égare mais n'empêche que le côté grotte perdue, ça nous titille un poil. Sans jeu de mot.

 

2. L'interdit voluptueux

Forcément, tout ce qui est interdit est tentant. Non pas parce que c'est tentant en soi, mais parce que le fait même que ce soit tabou procure DÉJÀ de drôles de sensations dans le bas du ventre. Alors rien qu'à penser au fait de PENSER à le faire, ça nous fait déjà mordre la limite de l'interdit et ça nous rend toute chose. Mais du coup, pas forcément besoin d'aller plus loin en fait !?

 

3. Le grand saut vertigineux

Oui, la grande inconnue, le grand chambardement, bref le grand saut dans le vide ! Parce qu'il s'agit de casser tous les codes de la reproduction et compagnie ! La sodominette, c'est un dérivé de Mère Nature. On n'a jamais appris ça en cours de SVT, au collège ! Donc ça chamboule pas mal de nos repères biologiques alors c'est largement l'équivalent d'un saut en parachute. Sans parachute. Mais avec une capote.

 

4. Les amants du mal

Eh oui, la principale accusation de la sodominette, c'est la douleur ! On ne sait pas si ça fait vraiment mal mais on n'a pas vraiment envie de tester par nous-même non plus, dans le doute ! Alors on essaye d'écouter ce qui s'en dit autour de nous, mais personne n'est vraiment d'accord. Alors tentera, tentera pas ? Quand on penche du côté du « pour », une petite voix dans notre tête nous crie que « oui, mais IMAGINE, ça pique vraiment ». Et rien que cette indécision permanente, ça nous fait sacrément vibrer !

 

5. La seconde première fois

La première fois, par la voie vaginette, c'est déjà assez stressant ! Comment on fait ? Dans quel sens ça marche ? Est-ce qu'il y a un mode d'emploi du déroulement-type ? Alors quand il s'agit de passer par la petite porte, autant dire que c'est rebelote pour une série d’interrogations existentielles : est-ce que ça s'ouvre tout seul ou est-ce qu'il y a une formule magique pour rentrer type Sésame ? Comment on fait pour contrôler la progression et rapatrier le soldat en cas d'embuscade ? Bref, une seconde première fois qui nous met dans tous nos états !

 

6. Le dégoût pur et simple

Il y a aussi la version plus radicale mais pas moins riche en émotions : le dégoût pur et dur. Et quand on pense sodominette, on a des sueurs froides, des crampes d'estomac, les nausées prennent le dessus et la chair de poule nous a envahi : on ne sait pas ce qu'il vous faut pour vous faire vibrer plus que ça ! 

 

AP

Crédit Photo / Pinterest