EPILATION et JACHERE : COMMENT on GERE en HIVER ? #Toisonde Fée

La galère du poil dépassant du maillot de bain est loin ! Nous avons renfourné nos culottes en laine et nos pyjamas en peau de mouton : le poil peut se la jouer frisé qu’on s’en tamponne le coquillard !

Ouais enfin, jusqu’au jour où on redécouvre ces endroits velus et qu’on se dit : « Oh putain non c’est pas possible là ! Mon dieu mon dieu ! Couper tout ça, couper tout ça ! »

Alors pour ne pas être tout le temps le nez collé sur nos poils, ni pour laisser notre foufoune dépérir, on gère la jachère de l’hiver !

1. On soigne

Profitons de cet hiver pour calmer les épilations et ENFIN soigner ces vilaines rougeurs et poils incarnés. Une crème hydratante, de l’huile essentielle de lavande sur les poils incarnés et on retrouve une peau, certes poilue, mais en super santé !

2. On élague

Pour ne pas non plus se sentir plus poilue qu’un lapin angora (sauf si vous trouvez ça mignon après tout, c’est vrai que c’est tout doux), travaillez l’élagage.

Vous épilerez moins mais dompterez juste les bords, histoire d’avoir une jolie forme. Vous pouvez même faire des formes, vous voyez comme dans les jardins ringards ? Oh ! Une foufoune en forme de dauphin ! Hop, et un petit écureuil ! So chic.

3. On cache

On veut que tous nos poils repoussent bien comme il faut pour qu’enfin ils arrivent à avoir un rythme de groupe ! Ça va bien de s’épiler toutes les semaines car les poils repoussent en quinconce.

Reste plus qu’à planquer vos jambes plus velues que votre tapis moumoute.

Pour cela : pyjama sexy (mais avec jambe), chaussettes longues façon « Ouuuuh je suis sexy dans mes grandes chaussettes – mais tu ne sais pas ce qu’il y a en dessous mouahahah ! » et culotte shorty qui englobe parfaitement votre pilosité. Ce qui est moche, ce n’est pas le poil, c’est le côté pattes d’araignée qui dépassent.

Tout le monde a peur des araignées.

 [SAUT_PAGE]

4. On chouchoute

Ce n’est pas parce qu’on a plein de poils qu’on doit se sentir moche et hors course ! On profite de cette accalmie dépilatoire pour chouchouter son corps et son duvet ! (oui, duvet sombre…)

Huile super hydratante qui sent bon, soin des petits bleus et cicatrices… Il est temps de faire du bien à son petit corps meurtri par la vilaine saison de l’été.

5. On garde le rythme

Bon, on se fait quand même plaisir une fois que tout est beau et bien guéri : on épile ! Aaaaaaaaaaaaaaah huit kilos de moins, quel bonheur !

On choisit bien sûr l’épilation à la cire, plus efficace, qui dure longtemps et limite les poils incarnés. On peut même s’offrir une épilation en institut, vous méritez bien ça après cette grande traversée poilue.

Gardez ensuite le rythme ! Toutes les trois semaines, un petit coup d’épilation et quelques retouches entre temps.

Ainsi, finies les grandes traversée poilue ou les journées uniques sans poils. #RepousseMaîtrisée.

 

LP. 

Crédit Photo / Pinterest