Je VEUX des CHEVEUX LONNNNNNNGS #IlsPoussentPas !

Pour l'hiver, on aimerait avoir une longue et folle crinière pour se la péter avec mille et une coiffures !

Et aussi pour nous tenir chaud, parce que la nuque dégagée sous la neige, on aime moyen…

Sauf que nos cheveux, ils ne poussent VRAIMENT pas vite et en plus, ils tirent la tronche !

Et qu'on a un peu la flemme d'attendre et de leur dire des mots doux.

Plan d'attaque… 

1. On gomme

Si vous non plus, vous n'étiez pas au courant qu'il fallait AUSSI se gommer la caboche, levez la main ! Et pourtant, c'est un secret indispensable pour une belle chevelure : exfolier son cuir chevelu permet d'en décoller les cellules mortes tout en éliminant l'excès de sébum et autres impuretés.

Alors on prend du gros sel ou du marc de café qu'on mélange à un peu d'huile végétale et on applique en massant son cuir chevelu trois à cinq minutes. Non seulement, les impuretés seront éradiquées, mais la circulation sanguine de votre caboche sera stimulée : et hop ! à vous la pousse boostée !

 

2. On mange mieux

Ce n'est pourtant pas faute de le savoir, mais quand on pense à la pousse de nos cheveux, on s'attarde rarement sur notre assiette. Eh bien on a tort ! L'alimentation peut nous aider à booster notre chevelure, et c'est finalement tout simple !

On mise sur les bons aliments : riches en vitamines et en oméga 3, on opte pour ceux qui nous apporteront aussi les protéines nécessaires à nos jolis cheveux. Traduction, on mange du poisson gras (sardine, saumon), des légumes verts, des œufs et de la viande rouge, du soja et de l'avoine !

 

3. On cède au lait de coco

L'appel du lait de coco, on avoue on y croyait moyen. Dans tous ces produits miracles qu'on nous promet, difficile de faire la part entre le rêve d'une crinière à la Blake Lively et la réalité ! Sauf que le lait de coco, c'est VRAIMENT l'ingrédient indispensable pour notre caboche. Réputé pour accélérer la pousse des cheveux, le lait de coco est un champion pour hydrater et épaissir la fibre capillaire.

On l'applique en massage sur la caboche et on laisse poser 2 à 3 heures avant de rincer. Résultat : des cheveux en bonne santé qui poussent d'une traite ! Attention quand même à bien choisir son lait : il doit contenir minimum 90 % de coco, complétés avec de l'eau.

 

4. On alterne les produits

Quand on s'est mis en tête d'avoir une chevelure à faire pâlir Raiponce, on la veut généralement tout de suite. Alors on y va à fond et on achète tout ce qui, de près ou de loin, est susceptible de faire pousser nos cheveux ! Sauf que c'est là notre principale erreur.

Pour apaiser et purifier le cuir chevelu, il est impératif d'alterner les shampoings adaptés à notre nature de cheveux avec des shampoings doux et donc neutres. Un cuir chevelu purifié sera dix fois plus à même de booster la croissance d'un cheveu en pleine santé ! Et attention aux produits dits « accélérateurs de pousse » : vendus comme miraculeux, ils ne sont généralement qu'un amas de substances chimiques qui dessèchent et abîment le cheveu !

 

5. On graisse

Pour des cheveux qui pètent la forme et donc qui acceptent de pousser sans tirer la tronche, il est indispensable de les chouchouter. Et le dada de notre crinière, c'est l'huile ! Alors une fois par semaine, on n'oublie pas de se faire son fameux bain d'huile, qui va requinquer en profondeur notre caboche et permettre une jolie pousse !

On opte pour des huiles végétales riches en acides gras : coco, jojoba, macadamia, avocat ou germe de blé, on les préfère bio pour être sûre de n'avoir que les bienfaits de ces potions magiques. Et on se les applique sur cheveux humides puis on laisse poser une dizaine de minutes avant de rincer en shampoing et après-shampoing habituel.

 

6. On attache ses cheveux

Oui, on sait, on entend de tout et son contraire pour ce qui est d'attacher ses cheveux ! Quand certains disent que l'élastique les casse, d'autres disent qu'il ne faut pas les laisser détachés. Eh bien nous, on coupe la poire en deux !

Parce que oui, l'élastique peut abîmer les cheveux mais il suffit de ne pas le serrer trop fort. Laisser sa chevelure au vent c'est bien beau pour se la péter en traversant la rue, mais le frottement avec vos vêtements les rend vachement plus vulnérables. Bonjour les fourches et en avant pour la chute massive ! Alors on limite la casse en les attachant avec un élastique qui n'étouffera pas trop la fibre. Et on peut AUSSI bien se la péter avec une queue-de-cheval, hein !

 

Mais pour que vos cheveux vous grattouillent le bas du dos, il faut surtout de la PATIENCE ! (oui, oui, ça existe… )

 

AP

Crédit Photo / Pinterest