SEXE au BUREAU : une BONNE idée ?

Vous êtes célibataire, bossez dur et n’avez pas trop le temps de faire des sorties de folie pour rencontrer un beau prinnnnnnnce qui viendra…

Alors, vous vous mettez à lorgner sur ce qu’il y a de plus proche : le voisin de bureau !

Bah oui tiens après tout, ce serait pratique, on a le même rythme de vie, on se lèverait à la même heure, bon il faudrait juste se caler pour les douches mais au moins, le rythme serait tout trouvé…

Moui moui moui… Attention tout de même, quelques règles sont à observer pour mélanger coucherie et bureauterie !

1. Quelle cible ?

Premièrement, sur qui vous flashez ? Le stagiaire tout jeune et tout mignon ? Le big boss tout vieux et tout sexy ? Le voisin de bureau, tout craquant et marrant ?

Faites attention : vers qui vous voulez vous tourner (ou vous « re »tourner mouhahaha.) Imaginez deux minutes les conséquences d’une incartade : brimade au bureau, moquerie, réputation taillée au couteau de boucher…

Si vous voulez juste vous amuser, préférez l’étage loiiiin de votre bureau, ou carrément le serveur du café en bas de chez vous. Au moins, la longue et belle réputation que vous vous êtes tissée ne partira pas en deux capotes et trois coups de couette.

2. Quelle boîte ?

Est-ce que vous bossez dans une énorme boîte pleine de monde, d’ascenseur et de cafète ou est-ce une petite boîte où vous partagez café, touillette et papier toilette ?

Dans le second cas, méfiance, cette boîte est votre famille, et si une idylle née, il faudra la montrer, l’assumer et la vivre absolument TOUT le temps. Si c’est l’homme de votre vie, on dit oui, si c’est une amourette, on vous conseille d’éviter.

Dans une grosse boîte où vous risquez juste de vous croiser, c’est plus simple. Mais n’ayez pas peur des bruits de couloir ! Les gens adorent les infos croustillantes. Vous serez surement : « La nana du cinquième qui se tape le mec du deuxième ! » Pas classe, on vous l’accorde.

3. Quelle ambiance ?

L’ambiance est-elle plutôt humaine et à la cool ou êtes-vous dans une boîte ou pas un problème n’est toléré ?

Si coucher avec le voisin de bureau coûte votre poste, votre prime ou votre crédibilité : réfléchissez, achetez un vibromasseur ou partez faire un footing !

Si c’est vraiment un gros coup de cœur amoureux, alors préférez rester discrets : les gros vilains boss stressés n’aiment pas voir des gens heureux et amoureux sous leur nez.

4. Quelle hiérarchie ?

Ah la hiérarchie… Gentille pyramide qui détermine notre job, notre tenue, notre portable que nous regardons plus ou moins de fois dans la journée…

Mais malheureusement, elle est bien là et si vous décidez de coucher, elle va entrer en compte.

Il est une marche sous vous dans la pyramide ? Il pourra se plaindre, vous reprocher des choses et une guerre interne au sein du couple et du boulot pourrait bien exploser.

Il est au-dessus de vous ? Il pourrait vous choyer comme vous ruiner… C’est lui qui décide au bureau alors… C’est lui qui pourrait vouloir décider dans votre relation : « Non on ne peut pas le dire, c’est trop chaud face aux autres. », « Je préfère qu’on se voie moins, ma hiérarchie a des doutes. »

Pas terrible pour l’équilibre du couple… Si vous tentez le coup, l’élu du bureau doit vraiment être intelligent. Tâtez le terrain en amont, prenez votre temps, discutez, dégustez et peut-être, sautez !

5. Quel crush ?

Quel type de béguin avez-vous pour lui ? Est-ce de l’admiration parce qu’il est classe au bureau avec sa cravate bien taillée ? Est-ce l’envie de l’impressionner ? Est-ce le côté « nouveauté » qui vous fait marrer ? Ou est-ce la terrible envie de passer toutes vos nuits, vos vies, vos petit-déjeuner avec lui ?

Si vous sentez quelque chose de vraiment fort entre vous, vous pouvez vous approcher du zozo tranquillement. Pour le couple au bureau, il faut aller quatre fois plus doucement que pour le sexo du rendez-vous resto.

Si c’est une petite passade de midinette, laissez passer la passade, vous vous applaudirez d’ici quelques semaines !

6. Quelle rupture ?

C’est moche, mais pensez-y un minimum… Si ça devait finir, ça se passerait comment ?

Envisageable ? Vos horaires, vos postes, vos jobs sont hyper différents et vous n’avez pas peur des ragots.

Impossible ? Vous êtes voisins de table, de cantine, de métro et d’afterwork ?

On sent que ce frisson de la rupture et les conséquences atroces qu’elle entrainerait au bureau vous ont déjà donné la réponse…

 

Reste plus qu’à faire une liste !

 

LP.

 

 

Crédit Photo / Pinterest