ÉPILATION INTÉGRALE : il en pense QUOI en VRAI ?

Ouais allez, on a eu envie de tenter. Pour voir ce que ça faisait, comment on se sentait et puis si ça plaisait au monsieur qui lui rend visite…

Le minou tout doux ? On fonce ou on fuit ?

Débat partagé…

1. Ca pique

Bon, il faut avouer que s’arracher le mistigri, ça pique sa race ! Surtout le pubis (eh oui qui l’eut cru). Bon en même temps, quand le temps est frisquet ça vous donne un bon coup de chaud.

A faire obligatoirement à la cire (orientale, elle se rince à l’eau c’est plus simple) voire en institut si on n’est pas ultra débrouillarde avec la cire coulante.

Ensuite on reste une journée bien rougie mais ça passe vite. L’astuce : se tartiner de crème Cicaplast ou Cicalfate pour apaiser et éviter les poils incarnés !

2. C’est doux

Bon, faut avouer qu’on n’avait pas senti notre peau sous notre crinière pubienne depuis un bail. Et c’est assez marrant ce côté « J’ai un sexe de Barbie ». Bon et puis on se dit quand même qu’on ressemble un peu à un poulet déplumé…

A voir selon les goûts… En tout cas, on n’a jamais aussi bien senti notre petite culotte en soie, et ça, c’est sympa !

3. C’est hot

Une fois le côté « ‘y a le feu, ça pique » passé, on s’est dit qu’on allait présenter la chose à Rocco. Oh bah dis, il en a fait une tête…

Entre l’épouvante et l’excitation. Un peu comme si on s’était tondue le crane quoi. « Je peux voir ? » Bah vas-y mon Johnny, on n’a pas souffert autant pour que ça reste planqué dans le sachet.

Découverte et spéléo… Si physiquement il a dû aussi penser à un petit poulet plumé, il n’a jamais autant insisté pour l’embrasser…

Bon point pour le caillou dépoilé !

[SAUT_PAGE] 

4. Le retour

Passé la découverte amusante, on en a discuté. C’est vrai que c’est sympa pour bisouter mais que quand même, lui il aime bien un peu de poils, que ça fait plus femme.

Bon alors on débat, on lui dit que c’est quand même pratique quand on met un maillot de bain ou une culotte échancrée (argument de modeuse dont il se fout royal)…

Alors nous tranchons : OK pour échancrer le tout, mais en laissant un triangle tout doux.

5. La repousse

Maintenant qu’on est d’accord, on attend la repousse… Oh purée la repousse. Un petit poulet avec une calvitie ! Et quelques poils incarnés formant de jolies rougeurs. On a l’impression d’avoir le pubis acnéique.

On soigne le tout à coup de désinfectant, d’huile essentielles de lavande et d’huile d’amande douce… On a l’impression de mettre notre minou en standby pour qu’il se remette du trauma !

 

Le pauvre… La prochaine, on lui laissera sa tignasse et on élaguera les bords, c’est bien comme ça qu’il est le plus mignon.

 

Crédit Photo / Instagram