La TECHNIQUE infaillible pour ARRIVER plus vite au VENDREDI

Le lundi, c'est un peu le pire jour du MONDE !

Alors en attendant de devenir présidentes et de le supprimer de la semaine, on a cherché quelques astuces pour arriver plus vite au vendredi…

Et on vous dit tout ! 

1. La méthode persuasive

Pour raccourcir sa semaine et se réveiller un vendredi alors qu'on s'est couchées un dimanche soir, on essaye la fameuse méthode d'auto-persuasion. On se répète tous les jours qu'on est lundi et OH surprise, on est déjà jeudi ! Il ne faut juste pas bosser avec un glandu qui passe son temps à se plaindre qu'on est « que mardi », sinon il foire toute la théorie, ce con !

 

2. La méthode sous l'eau

On se fait des listes de tâches à faire. Mais le secret, c'est de décaler toutes les deadlines d'au moins un jour plus tard ! Résultat, on est toujours à la bourre, on a tout à faire en urgence, on stresse au max et QUOI ? On est déjà VENDREDI ? Pour un peu, vous allez presque regretter qu'il n'y ait pas de jour supplémentaire entre le jeudi et le vendredi. Presque.

 

3. La méthode bookée

On se prévoit des sorties tous les soirs chiants de la semaine ! Le lundi relou ? Concert de Bidule ! Le mercredi déprimant ? Cinéma pour voir le nouveau film de Machin ! Bookée comme vous le serez, vous ne verrez pas le temps passer. Et vous ne rechignerez même pas à vous lever le matin, même pas le mardi : oh chouette, ce soir c'est soirée Netflix-frites-McCain-au-micro-ondes (parce que oui, ça existe et parce que des frites de chez Monop', ça fait moins rêver) ! Et voilà une semaine bien remplie, ni vi ni connu !

 

4. La méthode orientation

Le souci avec cette solution qu'on a trouvée, c'est qu'on a un train de retard : il aurait fallu y penser dès le collège ! Parce que l’idée, c'est de trouver un job où on ne travaille pas le lundi. Bah oui, au moins ça règle la question du jour-de-la-mort. Vente, librairie, boulangerie, on aurait pu en faire, des belles choses ! Bon, par contre on a pas hâte d'arriver au vendredi parce qu'on finit notre semaine le samedi en fait… M'enfin on n'a pas le lundi !

 

5. La méthode rien-à-foutre

Dans la famille de l'audace, on peut miser sur la technique du je-m'en-fous-grave : on part du principe que le lundi est un prolongement du dimanche et qu'on ne fera donc pas d'effort, contrairement à tout autre jour de semaine. Ça veut dire quoi ? Qu'on ne se maquille pas, qu'on s'habille cocooning – jogging et pull en pilou – et qu'on sirote du chocolat chaud à longueur de journée. Histoire qu'on ait le temps de se préparer à la semaine qui arrive. Et qui commence mardi pour nous. Bim, plus que 3 jours avant vendredi !

 

6. La méthode radicale

On a aussi pensé à LA technique radicale : demander directement à son boss si on peut être dispensée de lundi. Alors c'est sûr qu'il faut bien s'entendre avec et avoir de bons rapports… Et puis il faut aussi se préparer un argumentaire béton : « parce que la reprise après le dimanche me fait faire de la tachycardie, mes crises d'angoisses du dimanche soir font augmenter mon cholestérol, le « Un jour, Une histoire » de M6 est inédit le lundi… ». Bon, on est un peu fébrile sur le fait que ça marche, mais ça ne coûtait rien d'essayer, hein…

 

AP

Crédit Photo / Pinterest