POUSSINS BROYÉS : la fin ?

50 millions de poussins mâles se retrouvent broyés rien qu’en Allemagne chaque année. Pourquoi ? Parce que dans une filière de poules pondeuses, les mâles ne servent à rien.

On est à peu près au même chiffre de poussins décimés en France selon l’association L214.

 

 

 

 

Mais à la clinique universitaire de Dresde, une équipe travaille depuis quatre ans sur le sort tragique de ces millions de poussins et a mis au point une technique qui marche : la spectroscopie, l’analyse du spectre lumineux. Il s’agit d’observer les vaisseaux sanguins des embryons pour identifier le sexe du futur poussin, dans l’œuf. Après trois jours de couve, les vaisseaux sanguins sont là mais pas les cellules du système nerveux.

 

Au moins, pas de douleurs pour le poussin…

 

Un laser creuse un minuscule trou dans la coquille, étudie les vaisseaux présents dans le jaune de l’œuf. Si c’est une fille, on rebouche, si c’est un garçon, poubelle.

 

La jeune poule sortira de l’œuf quelques jours plus tard et sera donnée à la ferme bio de la région.

 

A terme, le professeur Steiner, en charge de l’étude souhaite trouver une « utilité » pour les mâles jetés…

 

Des omelettes pour ceux qui meurent de faim, ce serait jouable ? Ah bah non, c’est vrai qu’on est dans un monde qui tourne pas rond.

 

 

Crédit Photo : Pinterest