10 GALÈRES des filles à la PEAU PÂLE

Oh c’est si joli un teint diaphane… Mais bien sûr, quand on a la peau couleur cachet d’aspirine, on sait bien que c’est une galère monstrueuse pour l’obtenir, ce teint de porcelaine ! Rougeurs, boutons, veines bleues… Seules les filles au teint clair pourront bien nous comprendre !

 

 

 

 

 

1. Trouvez le fond de teint parfait

Très souvent trop foncé, ou bien trop jaune, vous avez un mal fou à trouver un fond de teint qui colle à votre peau ! L’astuce que l’on a trouvée ? Utiliser un fluide qui ne cartonne pas. Plus de transparence, donc plus de naturel !

2. Maquillage complexe

Toute tentative de maquillage un peu forcé vous a donné l’air d’appartenir à une troupe de cirque ! Nous, on a décidé de bannir toutes couleurs et on ne met que du noir ou du marron sur les yeux et parfois une touche de rouge à lèvres en solo.

3. Le bouton traître

Un bouton ? Le camoufler est impossible. Il trône là, fièrement et rougeaud au milieu de votre visage pale… Tenter de le planquer aggrave la chose. Alors on se balade toujours avec un roll-on d’huile essentielle de tea-tree, histoire de le mater bien vite le zozo.

4. Photographie fantôme

Dès qu’il y a un micro flash ou un peu trop de lumière, vous devenez le fantôme des photos ! Notre astuce ? Ne surtout pas nous prendre de la lumière en pleine face. On joue les vampires quoi…

5. Vous ressemblez à une marathonienne

Montez deux marches vous donne l’air d’avoir fait 4h de sport… Vos joues rougissent à une vitesse folle… Seule méthode ? Un grand coup d’air frais dans la figure !

 [SAUT_PAGE]

 

 

 

 

 

6. Malade ?

Les gens vous demandent souvent si vous êtes malade : « Tu es sûre que tu te sens bien, tu es toute pâlotte ? » Notre truc ? Un petit peu de poudre de soleil sur les pommettes !

7. Bronze !

On vous répète tout l’été : « Ouh, il faut que tu prennes le soleil toi ! » Alors nous à présent, on répond froidement que l’on ne veut pas de cancer de la peau.

8. Les coups de soleil vous hantent

Vous prenez toujours des coups de soleil, même après deux mois d’été. D’ailleurs vous êtes habituée à dire : « Non non, c’est normal si je suis rouge. Je rougis toujours un peu avant de bronzer ! » Et vous avez même une jauge pour savoir si le rose de vos cuisses va bronzer ou s’il s’agit d’un coup de soleil.

9. Vos bleus

Votre peau marque énormément. Et quand vous avez un bleu, il a la taille d’une pastèque et reste bleu-violacé pendant des jours. Et là, on n’a toujours pas trouvé d’astuce…

10. Jamais malade

Quand vous êtes malade, personne ne voit la différence, donc personne ne plaint votre triste mine. Alors nous, on tousse super fort et on se tient la tête dans les mains pour se signaler « Alerte ! SOS, je suis en train de crever ! »

 

Crédit Photo : Pinterest