Un JOUR, un HOMME : le chiot fou

Celui-là, c’est un marrant ! On ne passe pas une seconde dans ses parages sans être tordue de rire. Toujours la bonne blague à sortir, la phrase pouet pouet qui fait rire ou le clin d’œil mi-copain, mi-coquin... Mais savez-vous que sous ce chiot à la super-patate se cache… Un gros dragueur-blagueur !

 

 

 

 

 

1. La course des bonjours

Comme un chiot fou qui fait la fête, il adopte la technique de la ronde des bonjours. La ronde des bonjours consiste à passer dire bonjour-faire-une-blagounette-et-une-léchouille au plus grand nombre de personnes en un temps minime.  

2. L’œil innocent

On donnerait le Bon Dieu au chien fou, si bien qu’on baisse sa garde et qu’on le laisse venir sur nos genoux sans problème. Oui mais voilà, une fois collé à nous, avec ses mêmes yeux innocents, il se met à nous léchouiller un peu partout. Comme il a une tête mignonne, on rigole et on se laisse faire. Le problème, c’est qu’il fait ça à toutes celles qui faisaient partie de sa ronde des bonjours...

3. Le côté collant-chiant

Une fois que l’on a manifesté de l’affection au chiot fou, il ne nous lâche plus. On a beau en avoir marre de ces rondes folles et de ces tentatives de léchouilles trop appuyées, c’est foutu, il revient avec son regard bêta et sa queue agitée jusqu’à temps… que l’on fasse les GROS yeux !

 

NON c’est NON !

Crédit Photo : Pinterest