SEXE : j’ai COUCHÉ avec l’INSPECTEUR GADGET

Il nous est arrivé une histoire improbable… Notre bicyclette a décidé de se prendre un énorme caillou dans les rayons – merci abrutis de mômes de voisins – et  de se retrouver avec une roue plus carrée que ronde… Il nous a donc fallu l’apporter au monsieur qui répare les vélos et il s’est avéré que c’était… L’Inspecteur Gadget !

 

 

 

 

Je sais, je sais, c’est incroyable ! J’arrive dans la boutique et entends une voix enjouée qui me salue. Cette voix me dit quelque chose, mais je ne retrouve pas sur le coup… Lorsqu’apparait le monsieur, je percute direct : « Inspecteur Gadget, mais c’est vous ?! », « Eh oui ! J’ai ouvert ma petite boutique de réparation de vélos vintage. Il fallait que je me pose, fini les bêtises ! »

 

Il a une voix douce, un regard franc, un sourire irréprochable et de denses cheveux bruns qui lui donnent un air de playboy italien… Séduite, j’entame la conversation avec lui, reste une heure dans son magasin puis pars enfin. Lorsque je vais récupérer mon vélo, il m’offre la réparation et m’invite à boire un verre une fois sa journée finie. J’accepte parce que quand même, il est trop fort l’Inspecteur Gadget !

 

On boit un verre, puis deux, et, un peu pompette, je commence à lui demander de me montrer ses outils ! Il me sort son attirail (ses gadgets hein, n’ayons pas l’esprit mal placé…) « Go-go Gadget aux bras, gogo-gadget au caméra, go-go gadget au tournevis”. Bref, on se marre bien, on boit nos pintes avec des outils bizarres et on finit un peut bourrés…

 

 

 

 

 

Je l’invite à prendre un dernier verre chez moi parce qu’il m’a promis de me faire monter par son « hélico » ! Il m’attrape et crie « Go-go gadget au hélico ! » Une hélice sort de son chapeau et nous décollons vers la fenêtre de mon appartement. Je sens qu’il met ses mains drôlement bas sur ma taille… Entreprenant l’inspecteur… Arrivés enfin en haut – oui parce que la montée n’a pas été digne d’un super super héros ! Son hélice nous a laborieusement remonté, et j’ai bien cru que nous allions nous écraser plus d’une fois !  – il me dépose sur mon canapé le regard plongé dans le mien… Troublant…

 

Pas le temps de décapsuler une bière qu’Inspecteur Gadget a déjà ôté son anorak ! Il me saisit par la taille, prononce « Go-go Gadget au dégrafe-chemise » : deux grands bras sortent de son chapeau – oui par contre, il garde toujours son chapeau –   et s’agitent au niveau de mon torse… En deux temps trois mouvements je n’ai plus de chemisier ! « Go-go Gadget au coupe-soutif ! » COUIC ! Plus de soutif… Relativement impuissante, je me laisse traficoter par tout un tas d’outils plus sensuels que techniques – ceux-là, on ne les avait pas vus dans les dessins animés ! – et je me retrouve dans mon lit avec un Monsieur bricolo en train de s’affairer autour de moi !

 

 

 

 

 

Pas désagréable, tantôt ludique, tantôt surprenant, je découvre les inventions de l’Inspecteur en matière de femmes… Et il est inventif ! Je vous épargnerai les détails, mais il a fait des choses somptueuses avec un plumeau, une balle de massage et un mini râteau en caoutchouc, le tout relié à une grande perche téléguidée…

 

Alors que mon inspecteur et moi ne formons qu’un, que l’atmosphère devient très chaude, voire explosive – j’ai d’ailleurs bien apprécié le « Go-go Gadget au brumisateur – il se met à crier, « Go-go Gadget au clapclap ! ». Je vois alors sortir de son chapeau deux mains jaunes qui se mettent à l’applaudir et à l’encourager pour finir dans un tonnerre d’applaudissements…

 

Ah dommage, il m’a coupé dans mon élan…

Crédit Photo : Pinterest