INSOLITE ! L’un a eu 11 ENFANTS, l’autre 10. On vous explique COMMENT

L’histoire incroyable des frères Bunker va vous surprendre. Nés siamois, ils ont réussi à vivre leur vie de couple, à faire des tonnes enfants et  partager deux maisons…

 

Bref, on vous raconte la vie insolite des frères Bunker.

 

 

 

 

1. Nés siamois

Chang et Eng Bunker sont nés le 11 mai 1811 dans le royaume du Siam (actuelle Thaïlande) d’où le nom que l’on donna par la suite aux frères et sœurs « siamois ».  Ils sont nés liés au niveau du sternum par une petite partie de cartilage, mais chacun de leur corps est complet et indépendant.

En 1829, Robert Hunter, un marchant écossais les repère et flaire leur potentiel… Il paye leurs parents pour les exhiber dans les foires. Une fois le contrat terminé, les frères Bunker se mettent à leur propre compte, découvrent la Californie et achètent un terrain afin de vivre une vie normale. Ils font leur commerce et achètent des esclaves pour qu’ils fassent le travail qu’ils ne peuvent exercer.

2. Mariage

Le 13 avril 1843, les deux frères se marient. Chang avec Adelaide Yates et Eng avec Sarah Anne, la sœur d’Adelaide.

Le couple partage un lit conçu pour quatre personnes dans la maison des frères Bunker et d’heureux évènements surviennent… Chang et Adelaide deviennent parents de 11 enfants ! Alors qu’Eng et Sarah, plus modeste, n’en font que 10…

 [SAUT_PAGE]

 

 

 

 

3. Crise de couple

Après plusieurs années de vie commune, les deux sœurs se mettent à se détester et décident de vivre séparément. Les frères iront donc vivre trois jours dans une maison et trois jours dans l’autre.

4. Une fin tragique

Les siamois perdent tout leur argent durant la guerre de Sécession et sont obligés de retourner dans les foires où ils s’exhibent sans retrouver leur succès…

En 1870, alors que Chang est alcoolique (son frère ne subit pas les effets de l’alcool, car ils ne partagent pas le même système sanguin), il subit un accident vasculaire cérébral et sa santé décline. Eng lui, reste en très bonne santé.

Mais Chang souffre d’une très sévère bronchite et, le 17 janvier 1874, meurt pendant que son frère dort. A son réveil Eng s'aperçoit de la mort de son frère et crie « Voilà mon tour. » Un docteur tente de les séparer, mais trop tard. Eng meurt trois heures après.