Elles sont garçons manqués et vous en parlent

Certaines filles ne se trouvent pas forcément à l'aise dans la peau d'une véritable minette. Elles préfèrent les cheveux courts et les jeans pour se sentir belles. Nous avons rencontré deux demoiselles garçonnes dans l'âme pour vous expliquer ce qu'elles ressentent et pourquoi elles ont fait ce choix

 

 

 

"Je suis pas une fille vernis et mascara"

Mélanie a 23 ans et vit à Paris. Elle nous explique pourquoi on la décrit comme un garçon manqué. "Au départ je pensais que ça allait passer. Mes copines étaient du genre gothique et skateboard, du coup je me suis dis que pour rentrer dans leur style, il fallait que je me trouve un look comme elles. Résultat : je me suis mise à mettre des  fringues de garçons pour me donner un style un peu rock et skate...Puis au final je me suis sentie vraiment à l'aise dans ce genre de vêtements et j'ai continuer à le porter. Je me suis rendue compte que j'étais pas une fille vernis et mascara. Le maquillage, j'en porte deux fois par an lorsque je suis invitée à un mariage ou à des évènements familiaux."

 

"Je n'étais pas à la maternelle que je portais déjà des trucs de mecs"

Daphné a 32 ans, elle vit dans la région parisienne et n'a jamais été fille. "Déjà petite, je pleurais toutes mes larmes quand ma mère me mettait une robe. En grandissant, cela n'a pas changé. J'ai toujours préféré les les joggings et les jeans. Je n'étais pas à la maternelle que je portais déjà des trucs de mecs. Je n'ai jamais joué à la poupée ou à la dinette mais plutôt aux petites voitures. Je me battais souvent avec les garçons de ma classe. Mes parents ne m'ont jamais jugée et m'ont même poussé à faire des sports de combats comme le judo ou le karaté. Ils savaient pertinamment que la danse classique, c'était pas mon truc. Depuis, je suis mariée, je suis maman d'une superbe petite fille... qui, elle, adore les robes ! Cette façon d'être est la mienne et les gens qui m'entourent le savent bien et ne m'ont jamais jugée."

 

" Mes potes, tous des mecs !"

Anne-Laure a 28 ans et vis à Tours. "Mes potes, tous des mecs ! Je crois que je n'ai jamais eu de "meilleure amie": il faut dire que les conversations filles et les sessions shopping m'ont toujours ennuyée. Déjà à l'école, je traînais toujours avec des garçons. Je me bagarrais pour avoir le droit de jouer avec leur game boy ! (rires). Eh oui, car ma mère avait refusé de m'en acheter une. Et puis un jour j'ai utilisé mon argent de poche pour m'en acheter une et puis voilà. En grandissant, j'ai réussi à tisser quelques relations avec des amies filles... mais bof quoi. Je sais que j'ai tenu seulement 3 mois dans une colocation où il n'y avait que des filles... on me criait toujours dessus, comme quoi, je n'étais pas assez ordonnée ! Même aujourd'hui, la plupart de mes amis sont des hommes : au début, mon copain n'a pas trop aimé... mais avec le temps, il a fini par comprendre qu'il n'y a absolument aucun motif pour lui d'être jaloux.

 

 

Crédit Photo: Pinterest