Les jeunes ont-ils peur du mariage de nos jours ?

Les statistiques sont assez claires. Le mariage a beau rester une institution toujours vivante de nos jours, il n’en reste pas moins que le nombre de mariages célébrés diminue tous les ans. Si on compare les chiffres du moi de mai 2008 avec ceux du mois de mai 2013 en France, on observe que l’on est passé de 28 467 mariages à 24 253 (chiffres Insee).

Ce phénomène n’est pas limité à la France et touche d’autres pays aussi – y compris ceux qui sont traditionnellement attachés à la famille, comme l’Italie (on est passé de 200 000 mariages célébrés au cours de l’année 2008 aux 163 366 de l’année 2010).

Comment expliquer cette diminution du nombre des mariages ? Il n’est pas forcément évident de déceler les causes de ce phénomène mais les experts s’accordent pour en citer au moins 3 :

1. Les divorces qui génèrent la méfiance

Le nombre de divorces augmente constamment et il n’est donc guère surprenant que les jeunes de 20 ou 30 ans se découragent face à ce spectacle. Dur de se dire qu’on va faire "sa vie" avec quelqu’un alors que chacun de nous connaît au moins quelqu’un dans son entourage qui a divorcé…

2. La crise économique

Chômage, petits boulot, études à rallonge… Sans arriver au cas extrêmes d’un pays comme l’Italie où la situation économique est telle qu’elle oblige les jeunes à rester chez leurs parents jusqu’à 30 ans passés pour des raisons économiques (dur d’aller fonder une famille !), la crise économique a aussi une répercussion sur le mariage en France. Si on n’attend pas forcément d’avoir un « vrai » boulot avant d’aller vivre avec quelqu’un, il est vrai en revanche qu’on répugne un peu à dépenser beaucoup d’argent pour une fastueuse cérémonie de mariage ou pour acheter une maison plus grande pour le jour où on envisagera d’avoir un enfant.

3. Le recours à des arrangements alternatifs au mariage

Certains préfèrent se tourner vers le pacs ou même la simple cohabitation, par exemple. Certes, il faut toujours garder en tête qu'un pacs ne donne pas forcément accès aux mêmes droits qu'un mariage… Mais il s’agit souvent d’un premier pas qui « rassure » les jeunes en attendant éventuellement de marier un jour. Reste donc à savoir si les jeunes, après avoir atteint un certain âge, finissent par se marier ou  préfèrent en rester là.


Et vous quel est votre avis à ce sujet ?

Crédit photo : Ginger and tomato