Apprendre à être moins perfectionniste pour vivre plus sereine

Vouloir tout bien exécuter comme il faut ? C’est loin d’être un défaut : vous êtes quelqu’un d’organisé, de fiable… Oui, mais entre cet amour du travail bien fait et le fait d’être perfectionniste, il y a une belle différence : exiger d'être toujours être parfaite et chercher à tout prix à obtenir des résultats excellents peut à la longue vous entraîner dans une spirale de frustration – surtout si vous n’arrivez pas à vous conformer à ce modèle idéal que vous avez en tête.


Et si vous mettiez un peu d’eau dans votre vin ?

Arrêter de procrastiner


Saviez-vous qu’en latin « parfait » se disait « perfectum » ? Etymologiquement parlant, ce mot signifiait tout simplement « qui a été fait jusqu’au bout ». On retrouve cette même richesse sémantique dans le terme « achèvement » en français moderne : l’ « achèvement » d’une œuvre, désigne en effet le fait d’en atteindre le terme ainsi que le summum.
La tendance au perfectionnisme se manifeste ainsi tout d’abord par cette tendance qu’a une personne à repousser les échéances : mémoire de master que vous relisez sans cesse, dossier de statistiques que vous peaufinez sans fin… Tout cela est très louable mais, en filigrane, cela trahit aussi votre manque de confiance en vous, non ?


La solution : obligez-vous à ne relire vos travaux que deux fois au maximum. Au pire, si vous avez du mal à vous limiter à aussi peu de vérifications, demandez à une autre personne (une seule !!) de vous relire aussi. Et puis basta : lancez-vous !

[SAUT_PAGE]
Arrêter d’être super exigeant envers les autres


Le perfectionniste est tout sauf tendre envers lui-même… et envers les autres. Comme il exige le meilleur de soi, il tend à demander la même chose à son entourage. Un ami est arrivé en retard à un rendez-vous ? Il boude pendant toute la soirée. Un ami a oublié d’envoyer un sms d’anniversaire ? Vous pouvez être sûres que le perfectionniste ne manquera pas de le remarquer.
Pire encore en ce qui concerne les relations amoureuses. Le perfectionniste a tendance à chercher un partenaire idéal… Sauf que, dans la vie réelle, cela est bien difficile à trouver. Résultat, il s’avère que statistiquement, les perfectionnistes ont tendance à être un peu plus célibataires...


La solution : cessez de prétendre ce que votre entourage ne peut pas vous donner. Vous vivrez mieux ! Vos amis ont des défauts, vos parents font des erreurs et votre copain n’est pas un prince charmant : voilà il suffit d’en prendre acte mais cela n’empêche pas vos proches d’être absolument adorables, non ?


Arrêter de tout prendre au sérieux


Le dernier signe qui doit vous mettre la puce à l’oreille ? Le manque d’humour. Si vous faites une critique à une personne perfectionniste, elle aura tendance à le prendre au sérieux… au lieu d’essayer d’appréhender la chose avec un peu de recul. De plus, comme le perfectionniste se rend compte qu’il n’est pas aussi parfait qu’il aimerait l’être, il a parfois tendance à être ultra critique envers autrui  - seule façon qu’il a de se cacher sa propre imperfection.


La solution : rire ! Sérieux : vos amis sont vos amis alors même s’ils vous disent un truc qui ne vous plait pas trop, n’oubliez pas qu’ils ne cherchent qu’à vous taquiner. De même, gardez en tête que c’est aussi grâce aux critiques qu’on peut aller de l’avant : vous préféreriez que tout le monde vous flatte en vous disant que votre travail est parfait alors qu'il ne l'est pas ? Prenez donc ces remarques de façon positive et tirez-en parti…. Sans vouloir être parfaite à tout prix non plus, hein !

Crédit photo : Pinterest